“Nos aînés : quelle place dans la société ?”- Lettre Université populaire Quart Monde avril 2021

Lettre de l’Université populaire Quart Monde d’avril 2021

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail, ou visiter cette page.

La lettre est disponible en format vidéo ici :

Bilan sur le thème :

Merci à tous et à toutes pour votre travail sur la lettre de mars, et pour vos efforts pour continuer de vous rencontrer malgré tout.

Grâce à vos retours, nous avons vu que les problèmes auxquels font face les personnes âgées sont multiples. Certains d’entre vous ne connaissent pas beaucoup de personnes âgées, mais vous connaissiez des problèmes souvent similaires. Une personne a dit que « l’espérance de vie est raccourcie car la misère use ». Le traitement que les personnes reçoivent semble beaucoup dépendre des CPAS, ce qui impacte la façon dont les personnes âgées vivent leur quotidien.

Vous nous avez parlé de l’isolement des personnes, souvent renforcé par la pandémie. Certaines personnes n’ont pas accès à internet ou ne savent pas l’utiliser, ce qui rend difficile le contact avec la famille et les amis. Beaucoup de personnes doivent se débrouiller avec des pensions trop faibles pour couvrir leurs soins médicaux, et pouvoir vivre décemment.
Vous avez aussi mentionné la perte d’autonomie des personnes avec, par exemple, la fermeture des guichets remplacés par des automates ou des démarches à faire en ligne qui sont compliquées pour beaucoup. Ou encore du fait que certaines communes ont supprimé des lignes de bus, et que parfois les bus refusent les tribunes. C’est pourquoi les personnes âgées ont encore plus de mal à se déplacer. Le taxi social est une alternative qui existe mais il faut le réserver plusieurs jours à l’avance, ce qui peut aussi poser problème.

Enfin, vous nous avez parlé des homes, qui coûtent souvent cher et où le manque de personnel se fait sentir sur les patients. Certaines personnes y sont parfois maltraitées.

Vous nous avez aussi dit ce que vous faites à votre niveau pour venir en aide aux personnes âgées : aider à faire les courses, faire du bénévolat avec une association qui crée du lien, rendre visite et être à l’écoute. Vous nous avez parlé de services et d’associations qui existent pour casser l’isolement et permettre aux personnes de se sentir utiles.

Thème d’avril : Nos aînés : quelle place dans la société ? 

A partir de vos réflexions sur les difficultés rencontrées par les personnes âgées, et les solutions de soutien qui existent pour les aider, nous voudrions aller plus loin en vous proposant de réfléchir sur ce que vieillir signifie, et sur la place des personnes âgées dans la société. Les personnes âgées ont une connaissance, un vécu riche à partager avec d’autres, et dont on doit se souvenir et transmettre. Nous vous proposons ainsi de réfléchir sur les liens qui existent ou qui sont à bâtir entre les générations.

Bonne préparation et à bientôt !

La lettre est disponible au format pdf.