Message de printemps : pendant la crise, nous continuons tous ensemble la lutte contre la misère !

Ce message tombe dans une période très particulière : depuis plusieurs mois, notre quotidien a été profondément bouleversé par le Covid-19 et ses mesures de confinement. Nous avons dû nous adapter, mais nous avons pu maintenir le contact avec les familles les plus pauvres. Cela nous a permis de rapidement faire le constat suivant : les plus précaires font partie de ceux qui ont le plus durement subi les effets de cette crise. C’est pourquoi, pendant cette période, et malgré les difficultés de terrain, nous avons fait en sorte de soutenir au mieux les personnes en situation de pauvreté. Vous trouverez dans ce mail une présentation des actions mises en place pendant la crise. Ensemble, avec les plus pauvres, luttons contre la misère !

Partir des plus précaires

Nos actions sont basées sur un principe fondamental : partir du vécu des plus pauvres, agir avec les plus pauvres.  C’est ainsi que tous nos projets découlent directement de l’expérience de la misère et sont toujours en phase avec les besoins prioritaires exprimés par les personnes qui la vivent. La période du confinement ne fait pas exception. C’est pourquoi nous sommes restés en contact avec les personnes les plus précaires pour comprendre leur réalité et entreprendre des actions ensemble.

Réseau solidaire

Parmi ces besoins, “se sentir soutenu” figurait comme une évidence. C’est pourquoi nous avons mis en place un réseau de solidarité. Celui-ci prend plusieurs formes : tout d’abord, notre dynamique d’Université populaire s’est poursuivie avec des moyens créatifs et adaptés à la situation. Nous avons notamment partagé la lettre de l’Université populaire Quart Monde de mai sous format papier ET vidéo  afin de la rendre plus accessible. Le 19 mai, cette action, sur le thème du confinement et de son impact, a eu lieu en ligne via un logiciel de réunion.

Nous avons également fait en sorte d’être en contact téléphonique avec les personnes en difficulté qui sont habituellement en lien avec ATD Quart Monde. Nous avons ensuite créé une plateforme digitale sur laquelle les personnes les plus pauvres et les autres membres du mouvement se réunissent pour échanger, partager et s’entraider. Nous avons aussi lancé une opération “messages solidaires” pour laquelle l’ensemble des membres du mouvement ont pu nous envoyer des textes ou des images d’encouragement. Nous avons fait parvenir par tous les moyens disponibles (sms, email, courrier, etc.) ces messages à l’ensemble des personnes en situation de pauvreté que nous connaissons pour que même les plus isolé.e.s se sentent soutenu.e.s.

Plaidoyer politique et public

Nous avons lancé des appels aux responsables politiques pour instaurer des mesures de confinement qui prennent en compte les plus précaires et pour qu’ils s’assurent que la sortie de la quarantaine ne se fera pas aux dépens des plus fragiles. Nous avons notamment eu des entretiens avec Monsieur Wouter Beke, Ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique, de la Famille et de la Lutte contre la pauvreté ainsi que Madame Caroline Désir, Ministre francophone de l’Enseignement obligatoire. Nous communiquons avec la presse et le grand public pour sensibiliser à la condition des plus pauvres. Notre message est clair : Les oublié.e.s de la crise comptent. Nous devons avancer avec eux pour construire un meilleur demain pour tou.te.s !

Soutien local

Dans nos groupes locaux, nous cherchons comment agir au mieux, selon nos moyens, pour soutenir les personnes et familles qui vivent les situations les plus dures. Nous continuons à organiser des réunions dématérialisées pour maintenir ce contact local autour de notre mouvement. C’est l’occasion pour les plus pauvres d’échanger sur ce qu’ils.elles vivent et de rester actif.ve.s dans la lutte contre la misère.

Pour continuer nos actions de soutien et notre combat contre la misère avec les plus pauvres, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien.  Manifestez votre engagement en faisant un don ici. Mieux encore, vous pouvez faire le choix de nous accompagner dans la durée avec un ordre permanent.

Le don que nous vous invitons à faire aujourd’hui n’est pas seulement utile, il nous est indispensable.

Ensemble, nous pouvons faire la différence !

L’équipe nationale
Brendan, Carine, Georges et Marijke