“Les médias et nous”- Lettre Université populaire Quart Monde 2021 et changement d’équipe

Changement au sein de l’équipe UP

Une équipe s’en va, appelée à de nouvelles missions..
Camille, Corine, Elena, Liliane, Bruno : quelle fine équipe ! Ils ont été bien plus que des animateur.rices de réunions.
Il y a l’avant UP : réfléchir avec tous aux thèmes à aborder, recueillir l’avis des personnes les plus isolées, se tenir au courant des grands débats de notre société et voir comment la parole de ceux qui s’expriment le plus difficilement peut s’y faire entendre, imaginer de nouveaux modes d’expression, poser des questions qui poussent
à la préparation, contacter et inviter des personnes extérieures.
Il y a l’après : écouter et lire tout ce qui a été dit ou écrit, rédiger des comptes rendus accessibles à tous, faire un montage vidéo ou inventer des nouveaux moyens de se rencontrer en période de confinement…
Merci à notre fine équipe qui depuis de nombreuses années a donné une âme à l’UP avec le même enthousiasme.

Carine, Marijke, Brendan, Georges de l’Equipe Nationale

Et une autre équipe prend la relève.
Tout d’abord, nous vous souhaitons à vous tous et vos proches de très belles fêtes de fin d’année. Nous sommes très enthousiastes de commencer l’aventure de l’Université Populaire avec vous ! Nous espérons que durant cette année 2021, la situation sanitaire va s’améliorer et que nous pourrons organiser des UP où l’on pourra se voir physiquement.
Pour l’instant notre équipe est composée de 3 personnes mais elle est encore en construction. Voici une brève présentation de nous :

Sophie Ricotta : J’ai rejoint ATD Quart Monde il y a 2 ans lorsque j’étais au Kap Quart et je n’ai pas quitté le mouvement depuis. Je vis maintenant à Schaerbeek mais je suis originaire de la région de Charleroi. C’est pourquoi je participe à la Cellule de Charleroi.
J’ai beaucoup appris à leurs côtés et je suis ravie de rejoindre l’équipe UP pour en apprendre plus sur le mouvement, pour rencontrer les militants d’autres villes et découvrir leurs combats.
Bénédicte De Muylder : J’ai fait une année de découverte du volontariat il y a 6 ans à Noisy-le-Grand, après cette année je suis restée alliée dans le mouvement surtout au groupe jeune. L’envie de retourner dans l’aventure du volontariat ne m’a jamais vraiment
quitté… Je suis revenue en tant que volontaire en octobre 2020 une partie de mon temps à l’UP et une autre avec les familles à Charleroi. Avec mon compagnon et notre bébé, on va d’ailleurs y habiter à l’été 2021.
Brendan Coyne : Je suis volontaire permanent d’origine britannique. Je fais actuellement partie de l’équipe nationale d’ATD Quart Monde en Belgique, mais je vais changer de rôle fin janvier quand une nouvelle équipe nationale est nommée. Je vais soutenir la nouvelle équipe UP dès le début janvier jusqu’à l’été.

Lettre de l’Université populaire Quart Monde de Janvier 2021

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail, ou visiter cette page.

La lettre est disponible en format vidéo ici :

Bilan sur le thème :

De septembre à décembre nous n’avons pas pu avoir d’UP tous ensemble, à cause de la crise sanitaire. Mais pendant ces quatre mois nous avons travaillé sur le thème de la Justice sociale et environnementale.

En décembre vous avez dit quelles sont les conditions pour que la participation des personnes avec l’expérience de la pauvreté au combat pour l’environnement soit possible :

– être invité et accompagné, préparer avec d’autres, être en confiance, pouvoir prendre la parole, être respecté, être écouté, se sentir utile, savoir que les autres sont intéressés par notre avis.

– avoir un rôle concret, une responsabilité, avoir la possibilité de partager un talent.

avoir l’information, que les associations environnementales expliquent clairement ce qu’elles font. Pour ça il faut organiser des rencontres par exemple dans les associations de quartier ou des vidéos.

Vous avez aussi fait des propositions pour les responsables politiques :

– Transformer les maisons vides en logements, rénover les logements vides et les logements sociaux pour qu’ils soient bien habitables et plus écologiques.

– Favoriser la nature dans les villes. Ne pas détruire les parcs pour y construire des immeubles et planter plus d’arbres. Penser les espaces publics pour qu’ils soient conviviaux: des
bancs sur les trottoirs mais avec de la place pour poussettes et chaises roulantes ; créer des espaces verts avec des jeux pour enfants et des lieux de rencontres pour tout le monde. Créer des jardins partagés à l’intérieur des îlots.

– Mettre plus de poubelles dans les rues avec plus de services de nettoyage des rues. Journées spéciales propreté entre voisins. Il faut que les encombrants viennent plus chez les gens. Il y a aussi un problème d’accès aux poubelles (coût des sacs) et aux moyens de tri.

– Pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, il faudrait mettre en place des boîtes à vivres (comme les boîtes à livres), gérées par les citoyens. Moins d’emballages dans les colis alimentaires et dans les magasins.

-Pour avoir moins de pollution, plus de journées sans voiture,

Thème de janvier : les médias et nous

Durant la réunion des délégués de cellule le thème des médias a été proposé. Ce thème nous a semblé particulièrement intéressant car durant la crise du Corona virus, le rôle des médias a été très important ! Vous nous avez dit à plusieurs reprises comme il était
difficile de trouver des informations claires concernant les mesures à respecter, l’évolution de la pandémie… Ce n’était pas facile de s’y retrouver parmi toutes les infos qu’on recevait et qui parfois se contredisaient…Pourtant c’est essentiel de pouvoir s’informer correctement, de comprendre l’actualité et aussi de se retrouver dans les médias.

Dans les prochains mois, on aimerait explorer avec vous notre relation aux médias. Pour commencer avec ce thème en janvier, on va réfléchir à notre usage des médias. Comment on s’informe ? Via quels moyens : Journaux ? Télé ? Radio ? Facebook ? Youtube ?… Est ce qu’on comprend l’info ou parfois c’est trop compliqué, le langage n’est pas adapté ? On va aussi se demander si ce qu’on voit à la télé, sur les réseaux sociaux/dans les journaux parlent de nous, de situations que nous (ou nos proches)
vivons ?

Bonne réflexion !

Et vous, vous en pensez quoi ?

La lettre est disponible au format pdf.