Les dimensions cachées de la pauvreté : La maltraitance sociale – Lettre Université populaire Quart Monde octobre 2021

Lettre de l’Université populaire Quart Monde d’octobre 2021

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail, ou visiter cette page.

La lettre en vidéo

Retrouvez la lettre en format vidéo ici:

UP de septembre : les dimensions cachées de la pauvreté

En septembre, nous avons travaillé sur  la recherche internationale sur les dimensions cachées de la pauvreté.  Pour commencer à découvrir cette recherche, vous avez dessiné dans une silhouette les effets de la pauvreté sur la personne.

Vous avez parlé des effets négatifs sur le cœur: le sentiment de mal-être, le stress et ne pas avoir le moral. Des oreilles qui n’entendent que des critiques et des efforts qui ne sont pas vus par les autres. Des soucis de santé, et du corps qui est fatigué. Tous ces éléments sont repris dans la recherche, ils ont appelé cela  “la souffrance sur le corps, l’esprit et le cœur”.

Vous avez aussi parlé du manque, du fait de vivre avec le minimum : d’avoir à peine assez pour se loger et se nourrir et de ne pas avoir accès à la culture, au cinéma, au voyage. Cela est lié à une autre dimension de la recherche : “les privations matérielles”.

Enfin, vous avez parlé du manque de respect de certaines administrations, des humiliations vécues au CPAS, ou encore du fait que vous devez toujours vous battre pour accéder à vos droits. Dans la recherche, ils ont nommé cela “maltraitance institutionnelle”.

Et surtout vous avez dessiné le  regard des autres, de la société, qui rejette et qui blesse. Dans la recherche, ils ont appelé cela de la “maltraitance sociale”.

Thème d’octobre : La maltraitance sociale

Cette recherche  sur les dimensions cachées  montre que la pauvreté n’est pas juste un manque d’argent. Vous l’avez bien montré dans vos silhouettes.

Pour ce mois-ci, nous vous proposons de travailler sur un aspect que vous avez beaucoup évoqué dans vos préparations : la maltraitance sociale.

La maltraitance sociale décrit la façon dont les personnes en situation de pauvreté sont perçues négativement et maltraitées par d’autres personnes et groupes informels.

Bonne préparation et à bientôt !

La lettre est disponible au format pdf.