Hommage à Christian Januth, volontaire permanent ATD Quart Monde

ce vendredi soir 7 janvier, c’est notre ami Christian Januth qui est décédé. Christian était un vieux compagnon de route, volontaire permanent ATD Quart Monde depuis 1972.
Il avait rejoint André Modave à Bruxelles et a joué un rôle important au tout début du rassemblement de personnes et familles en situation de grand pauvreté en Belgique. Carolo d’origine, il en avait gardé un amour pour Bruxelles et en particulier Molenbeek. Avec son épouse Colette, ATD Quart Monde l’a envoyé en mission entre autres à Treyvaux en Suisse, à Arbois dans le Jura français, à Charleroi et à Liège où il vivait à nouveau depuis plusieurs années.
Christian était un artiste : par la photo, la sérigraphie, la peinture… il avait la passion de faire exister les ‘invisibles’ dans l’art. Il a beaucoup soutenu d’autres artistes qui partageaient ce souci. Vous retrouverez quelques-unes de ses œuvres plus bas.  Je vous invite à mieux le découvrir par cet article qu’il a écrit.
Christian était père et grand-père, très soucieux de ses enfants et petits-enfants. Nous sommes de tout cœur avec eux et avec Colette, son épouse et compagne de toujours. Nous partageons leur immense tristesse. Repose en paix, Christian.

 

Voici le texte d’hommage que Monique Couillard a lu à sa cérémonie d’adieu.

Christian, nous sommes tous là pour te dire au-revoir,
nous tous qui sommes ici ,
présents pour soutenir Colette,
Rachel, Cédric, Thomas, Nicolas, tes enfants
et tes petits-enfants, et ton frère,
et toute ta famille à qui tu vas tellement manquer…
tout à la fois dérisoires face à une si grande peine
mais forts de notre amitié

Christian, de là où tu es,
sans doute entends-tu aussi tous ces murmures
qui viennent de loin,
de tous ceux pour qui tu as compté…
Ils sont aujourd’hui quelque part dans le monde,
entre l’Europe, Haïti, ou l’Afrique…
Ils t’ont rencontré,
Ils ne t’ont jamais oublié.

Parce que ceux qui t’ont rencontré ne peuvent pas t’oublier.
Anne et Jean évoquent ce temps de ta jeunesse, dans les années 70
lorsque, jeune volontaire-permanent d’ATD Quart Monde,
tu allais avec eux
à la rencontre de familles en situation de grande pauvreté à Molenbeek.
Ils rappellent tes qualités d’écoute, ta disponibilité… ta patience aussi :
tu comprenais ceux qui n’ouvraient pas leurs portes,
ceux qui ne venaient pas aux réunions auxquelles on les invitait,
tu savais qu’il fallait laisser du temps au temps.
Marina t’a connu à cette époque, alors qu’elle était encore une enfant,
C’était il y a plus de 40 ans
mais elle se souvient de toi et a tenu à exprimer ses condoléances…
Tes amis de Liège sont présents,
Physiquement ou en pensée,
Avec Colette, vous faisiez comme partie de leur famille.

Christian,
Ton histoire à toi,
toutes les rencontres que tu as faites
avec des personnes et familles confrontées à de terribles injustices,
ont nourri ta révolte et ton engagement.

Toute ta vie a été engagement.
Christian, nous devons bien l’avouer,
Nous ne t’avons pas toujours bien compris.
Parce que toi, tu étais viscéralement artiste.
Tu l’expliquais toi-même :
Tu pensais en images
Tu t’exprimais en images
Les réunions, les mots, …ce n’était pas ton truc.
C’est à travers l’art que tu t’es investi passionnément
Pour faire exister les invisibles,
les faire ainsi entrer dans des lieux prestigieux,
dans la mémoire des hommes,
Jusqu’à y laisser ta santé.

Mais tu sous-estimais la qualité de ta réflexion, la force de tes mots …
Quand nous faisions équipe à Charleroi, toi, Colette, Marc et moi,
Tu n’étais pas dans l’action.
Mais quand nous étions bloqués dans nos projets
Perdus face aux obstacles que nous rencontrions,
Nous nous retrouvions autour de toi,
Au milieu de tes sérigraphies,
Tu écoutais, tu parlais peu, tu questionnais…
Tu nous ouvrais à un autre regard sur ce que nous vivions,
Et grâce à toi, nous pouvions à nouveau aller de l’avant.

Christian, nous sommes là pour te dire au-revoir,
Mais tu resteras vivant par tout ton héritage…
Tu nous laisses un trésor.
Trésor d’amour pour ta famille.
Trésor de tes créations.
Trésor de toutes ces forces que tu as communiquées à d’autres
Qui se sont engagés sur les chemins que tu leur avais ouverts
Ces artistes de toutes origines, de tous milieux,
A qui tu as ouvert des horizons de création,
en particulier avec Jacqueline, ton équipière d’aventures artistiques.

Christian, nous sommes si tristes
A l’idée de ne plus te voir,
Que cette visite que nous voulions te faire
Trop souvent repoussée pour d’autres urgences
ne sera plus jamais possible.

Mais nous sommes si heureux
De tout ce que tu nous as donné.

Merci Christian.

 

Christian s’exprimait beaucoup par l’art. Ci-dessous, une sélection de ses œuvres sérigraphiques.

0
    0
    Votre panier
    Vider la panierRetour à la boutique