ATD Quart Monde en Belgique

1969

Le premier permanent de l’association belge s’installe dans un quartier très pauvre de Molenbeek (Bruxelles). Il entame un travail patient pour rencontrer des personnes qui, en raison de leur très grande pauvreté, vivent dans une exclusion totale. Progressivement des personnes se retrouvent chez lui pour partager ce qui fait leurs conditions de vie. Puis petit à petit, ils commencent à bâtir ensemble une parole plus structurée.

Des groupes de réflexion où se bâtit une parole commune sont créés dans différents quartiers très pauvres à Bruxelles tout d’abord, dans d’autres régions en Wallonie ensuite. En 1976 ont lieu les premières réunions « inter-quartiers ». Ces rencontres donneront naissance à ce que nous appelons aujourd’hui les Universités populaires Quart Monde.

1971

Un pivot culturel est ouvert dans un quartier défavorisé de la commune d’Anderlecht (Bruxelles) ; il comporte une bibliothèque et un atelier de peinture. Des bibliothèques de rue se développent rapidement dans différents lieux de la communauté française. En 1984, ont lieu les premières semaines de l’avenir partagé, animations d’été dans des quartiers défavorisés. En 1988, s’ouvre à Bruxelles la Maison des Savoirs. Des ateliers créatifs y sont organisés avec le concours d’artistes. Elle est reconnue comme Centre d’Expression et de Créativité.

1975

Une action démarre dans la ville de Liège ; elle est centrée sur la promotion familiale et le soutien à l’éducation des petits enfants. A partir de là, d’autres actions (rassemblement des adultes ; promotion culturelle) sont menées dans cette ville et dans sa région. L’association s’implante progressivement dans l’ensemble de la communauté française du pays, se structurant en sections locales et régionales.

1977

Création de l’a.s.b.l. ATD Quart Monde Belgique.
ATD Quart Monde démarre des actions en Flandre.

1980

ATD Quart Monde est reconnu comme organisation d’Education Permanente par la Communauté Française.

1987

Création de l’a.s.b.l. ATD Quart Monde Wallonie-Bruxelles ; c’est cette association qui reprend la reconnaissance comme organisation d’Education Populaire (ce qui est devenu aujourd’hui l’Education Permanente).

1992

Le projet de réaliser un rapport sur la pauvreté est inscrit dans le programme de gouvernement. ATD Quart Monde (en tant que mouvement national, incluant ATD Quart Monde Wallonie Bruxelles ASBL et ATD Vierde Wereld Vlaanderen VZW) est sollicité pour le réaliser avec la section CPAS de l’Union des villes et des communes et la Fondation Roi Baudouin. ATD Quart Monde accepte, sous réserve que d’autres associations y participent également. Dans tout le pays, des groupes comprenant des personnes vivant dans la grande pauvreté se mettent au travail. Ce travail de deux ans conduit à la publication du Rapport Général sur la Pauvreté. Pour la première fois, un rapport sur la pauvreté est réalisé avec ceux qui la vivent.