Deuxième réunion en interview croisée – Programmation

C’est à Beauraing (Famenne), dans les locaux du Centre culturel, que le groupe du Pays des Vallées (interviewé) a accueilli le ‘groep Brussel’ (groupe de Bruxellois flamands qui préparent la ‘Volksuniversiteit’/Université Populaire – intervieweur), dans le strict respect des règles de distanciation sociale. Au centre de cette deuxième rencontre : l’Opération Talents qui s’est déroulée au mois d’août, dans un domaine d’habitat permanent à Hastière. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la programmation qu’effectue le Mouvement dans lequel il planifie les cinq prochaines années à venir.


Benjamin, Brendan et Monique

La délégation du Pays des vallées a expliqué qu’elle est fière de cette activité parce qu’elle s’attaque avec un certain succès aux préjugés qui circulent vis-à-vis de l’ensemble des résidents du domaine et encore davantage de certains d’entre eux:

“On entend toujours dire que les enfants sont là à ne rien foutre. On a dit stop, ces jeunes sont capables de faire des choses.”

Ce sont des résidents et non des animateurs extérieurs qui sont le moteur de l’événement, qui partagent ce qu’ils aiment faire – jouer aux échecs, faire des brochettes de fruits, peindre … La semaine s’est terminée sur une place au centre d’Hastière :

“Dans le domaine, on est dans un trou perdu, il n’y a pas de communication avec les habitants d’Hastière. Voir qu’il s’y passe des choses, ça change leurs perspectives.”

Au gré des questions posées par le ‘Groep Brussel’ nous comprenons que cette action rend possible un triple changement de regard : sur soi-même, entre résidents et de l’extérieur. C’est ainsi par exemple que:

  • des citoyens sont devenus des amis du groupe des Vallées,
  • un journaliste qui avait précédemment rédigé un article très dénigrant sur le domaine a ensuite publié un texte rendant honneur à l’initiative ‘Opération talents’,
  • le bourgmestre a facilité l’organisation de la semaine dans le contexte sanitaire difficile que nous connaissons,
  • des bibliothécaires de la commune viennent maintenant régulièrement avec des livres au domaine,
  • des fonctionnaires communaux ont demandé au groupe de relire un questionnaire relatif à la mobilité, un énorme problème pour les résidents …

Il faut préciser que cette semaine avait été précédée par des journées des talents durant plusieurs années déjà. Les avancées dont le groupe est fier sont le résultat de sa ténacité dans la durée.

Les échanges ont porté sur bien d’autres points encore, plus intéressants les uns que les autres, comme la nécessaire articulation avec le niveau régional et national d’ATD pour faire bouger les choses sur le plan local, la façon dont le groupe établit des priorités d’action, l’investissement de délégués du groupe dans l’Université populaire et le groupe école, la plus-value de relations avec l’international (ex : un jeune du groupe a participé à une rencontre en Bulgarie avec des jeunes impliqués dans une réflexion sur l’école)…

A la fin de la matinée, ‘le groep Brussel’ s’est dit très fier de l’action du groupe des Pays des vallées “parce que vous avez réussi à créer de la solidarité.”

Pour plus d’informations, cliquez ici.

La réunion en photos

Cliquez pour agrandir les photos