Numéro 112 (mars à mai 2020)

Abonnez-vous à « Partenaire » et restez au courant des activités d’ATD Quart Monde en Belgique !

  • Edito : “Beaucoup de familles pauvres vivent dans l’insécurité…”
  • La couleur d’un engagement : Alliée depuis 30 ans, Isabelle Maes est devenue présidente d’ATD Quart Monde en Flandre en 2012. Professeur de formation, elle milite pour la dignité de chacun tant dans son quotidien qu’au sein d’ATD Quart Monde.
  • Une recherche sur l’aide alimentaire : Fin de l’année 2019, ATD Quart Monde publiait (avec la Fédération
    des Services Sociaux et l’Université Catholique de Louvain) sa recherche intitulée « L’expérience de l’aide
    alimentaire : Quelles alternatives ? ». Ce fut l’aboutissement d’un gros travail de « croisement des savoirs » entre des militantes ATD Quart Monde, qui résistent quotidiennement à la misère et ont été/sont encore contraintes de faire appel aux services d’aide alimentaire, des praticiennes (professionnelles,
    bénévoles) qui travaillent dans ces services et des universitaires qui ont une expertise dans un domaine lié à la recherche (exclusion, pauvreté, alimentation…).
  • Des rencontres sur l’éducation inclusive en Bulgarie  : Benjamin Jadoul est un jeune militant ATD Quart Monde, membre de la cellule du Pays des Vallées. Dans le cadre de la suite du projet « Nos ambitions pour
    l’école », il a participé en septembre 2019 à un atelier de rencontres à Plovdiv, en Bulgarie : « Une éducation inclusive pour tous ». Il nous parle de son expérience et de ce que le voyage lui a apporté.
  • Les pauvres sont-ils nos maîtres ? Un nouveau livre a été présenté ce 23 janvier à Bruxelles. C’est un livre écrit à « trois mains » qui fait suite à un colloque tenu, pendant une semaine, en 2017, à Cerisy-La-Salle (France).
  • World News ATD Quart Monde à travers le monde :
    ATD Quart Monde n’est pas un Mouvement national, ni même européen, mais tâche d’éradiquer la misère partout sur la planète. Voici quelques nouvelles de militants, alliés, volontaires et amis du Mouvement à travers le monde.
  • Face à un CPAS, des résistants réduits au silence : Pagaille presque inaperçue pendant trois mois au CPAS de Schaerbeek
  • Envie de vous dépasser tout en contribuant à une action qui a du sens ? Venez courir avec nous les 20 km de Bruxelles !

Edito : ” Nous attendons mieux…”
Beaucoup de familles pauvres vivent dans l’insécurité. Qu’adviendra-t-il demain ?
Les responsables politiques de notre pays peinent à mettre en place un
gouvernement fédéral. Les inégalités sont croissantes, par exemple dans le
domaine de la santé. Les jeunes, rejoints par la grande majorité des scientifiques
tirent la sonnette d’alarme. Notre terre va mal. L’enjeu est énorme. Les nouvelles
de l’étranger ne sont pas bonnes. Serons-nous, nous aussi victimes de sécheresses,
de canicules, de tempêtes dévastatrices… ? Des murs qui séparent les peuples sont
érigés un peu partout sur la terre. Les plus pauvres n’ignorent pas ces informations
et s’en inquiètent. Mais ils résistent tant bien que mal.
Cette misère qui les accable est une honte pour nos sociétés incapables jusqu’ici
d’y mettre fin. Ceux qui sont déjà les plus défavorisés paient un tribut plus lourd
que les autres, eux qui sont contraints de vivre dans des logements insalubres et
mal isolés. Et pourtant les pauvres sont et de loin, les moins contributeurs à cette
évolution défavorable.
Mais aussi, l’actualité récente nous interpelle. Que penser de cette enseignante qui
refuse au vu et su de tous les élèves de remettre l’invitation à la fête scolaire à deux
élèves. Le prétexte : leurs parents sont en dette vis à vis de l’école (repas impayés).
Heureusement, d’autres parents ont réagi après avoir été alertés par leur enfant.
Que penser du silence qui a entouré la violence administrative d’un CPAS qui n’a
pas été à même de payer en temps et en heure, pendant trois mois, les allocataires
sociaux ?
Mais surtout il nous faut entendre ces personnes bafouées. Elles sont humiliées,
atteintes dans leur dignité, une fois de plus refoulées à la marge.
Quand aurons-nous la sagesse et le courage de prendre en considération leur
insatiable quête de dignité, de fraternité ? Nous avons beaucoup à apprendre d’eux. 
Pierre Hendrick

Partenaire Quart Monde 112