L’enfance, la famille, les 30 ans de la convention des Droits de l’Enfant

Lettre de l’Université populaire Quart Monde de novembre 2019

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail, ou visiter cette page.

Bilan sur le thème :

Lors de l’Université Populaire d’Octobre, nous avions poursuivi la réflexion sur la qualité de vie. Nous nous sommes posés la question de ce que nous avons besoin en tant qu’êtres humains et pourquoi cela est important. De nouveaux exemples ont enrichi cette thématique.

Certains mettent en avant l’importance de découvrir d’autres horizons, d’autres pays et cultures. On peut parfois se sentir isolé, sans cette porte ouverte vers le monde extérieur. D’autres ont pointé la nécessité de se sentir en sécurité, notamment quand on est à la rue. Mais aussi de se sentir en sécurité quand on accueille chez soi quelqu’un de sa famille qui est à la rue, ne pas se sentir menacé d’expulsion de son logement.

Il y a aussi les activités créatives qui permettent à beaucoup d’entre vous de sortir de ses problèmes, de s’évader, de se détendre, d’apprendre de choses nouvelles. Des jeunes parlent du regard des autres et des jugements à l’école parce qu’on ne vient pas du même milieu et de l’exclusion qui se forme parfois. On a encore entendu qu’il faut se sentir libre et pouvoir faire des choix pour mener sa vie. Quelle liberté a-t-on par exemple quand on habite dans un lieu où on est loin de tout et pour seul transport, il y a un bus le matin et un le soir ?

Notre invité, Magalie Plovie (Député Ecolo Bruxelloise et Présidente de l’Assemblée de la Commission Communautaire Francophone ) a réagi sur différents points. Notamment, elle nous a dit que souvent les gens ont peur d’aller vers des personnes dans la pauvreté, mais que c’est indispensable de se rencontrer. De ce fait, pendant son mandat elle veut créer ces occasions de rencontres. Elle a aussi donné de pistes : les députés doivent changer des lois, par exemple pour lutter contre la discrimination.

Nouveau thème en novembre :

A partir de Novembre, nous allons démarrer sur le thème de l’enfance. Cette année, on fête les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, c’est donc une bonne occasion de travailler sur le sujet. Dans un premier temps, nous voudrions parler des droits des enfants dans une dimension familiale (enfants et parents ensemble).
On voudrait donner la possibilité aux enfants de participer à cette réflexion. D’ailleurs, le droit des enfants d’être informés et de partager leur opinion avec les autres est aussi un article de la Convention (article 13). De ce fait, si vous en avez l’occasion, il serait intéressant d’interroger vos enfants ou des enfants que vous connaissez, à partir des questions de la lettre. Et le dialogue peut se faire en parlant, en dessinant ou encore d’une tout autre manière !

Et vous, vous en pensez quoi ?

La lettre est disponible au format pdf.