Couleur d’une action : le croisement des savoirs

Le Croisement des savoirs

Des personnes qui vivent dans la pauvreté, n’ont pas seulement des manques et des besoins. Elles savent des choses que d’autres ne savent pas : sur ce que cela veut dire de survivre avec peu et d’être exclu, et sur notre société qui n’arrive pas à en finir avec la pauvreté.

Et si ce savoir se croise avec le savoir des professionnels (assistants sociaux, infirmiers, professeurs, juges…) et celui des chercheurs, qu’est-ce que cela donne ? C’est ce qu’on appelle le Croisement des savoirs (CdS) et cela permet à chacun de connaître plus et mieux, et du coup aussi de mieux combattre la pauvreté. Au final, cela donne une société plus juste et solidaire.

Le 8 décembre dernier, trois membres d’ATD ont organisé une formation virtuelle sur le CdS pour des (ex) étudiants du kot à projets Kap Quart. Cette formation visait à comprendre les bases du mouvement, ce qu’est l’université populaire ainsi que le croisement des savoirs en général. Voici quelques échos :

Cela a mis en perspective les actions d ATD et l’importance du partage des savoirs. Carla a beaucoup pensé à son parcours scolaire en assistante sociale aussi !
Julie, étudiante du Kap Quart

C’est très intéressant de comprendre l’historique du mouvement, on comprend mieux du coup les règles de l’Université Populaire ! Valoriser la parole des personnes qui vivent la pauvreté, c’est essentiel ! Pourtant on voit que c’est toujours pas tellement le cas…
Thomas ex-étudiant du Kap Quart