Quand on est sans-abri : quel soutien, de quoi a-t-on besoin ? juin 2018

Lettre de l’Université populaire Quart Monde de juin 2018

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail (universitepopulaireqm(at)gmail.com), ou visitez cette page.

Présentation du thème :

Le mois dernier, nous avons essayé de comprendre pourquoi des personnes se retrouvent sans logement et comment la situation est vécue par les personnes : quels problèmes se posent, comment les autres les regardent ?

Dans les préparations, vous avez expliqué ce qui peut conduire des gens à la rue. Quand, par exemple, on se sépare de son conjoint alors qu’on habite avec lui. Quand on perd ses revenus et puis c’est la dégringolade. Ou quand on doit partir de chez ses parents parce que le CPAS va leur diminuer les allocations si on reste. Et on voit vraiment le lien avec l’Université Populaire d’avril et le fait qu’il manque des logements décents à des prix abordables : souvent, on se retrouve à la rue suite à des problèmes de logement comme l’insalubrité, l’expulsion d’un logement, des soucis avec le propriétaire. Dans chaque groupe, vous avez aussi identifié de manière concrète de nombreux problèmes qu’on rencontre dans la rue : problèmes de santé, d’hygiène, de solitude, de sécurité, difficulté pour se nourrir, pour avoir un revenu, pour travailler… Et plusieurs personnes ont parlé de combien on est invisible quand on est à la rue, de la peur pour s’approcher des sans-abri, de l’importance de parler. Beaucoup ont également parlé de solutions d’hébergement et de services d’aide qui existent.

Au mois de juin, nous aimerions approfondir ces questions d’hébergement. Quand on n’a pas de logement, on trouve souvent des solutions temporaires pour se loger. Quels moyens y- a-t-il de se faire héberger ? Et qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Ensuite, nous aimerions savoir quels peuvent être les soutiens qui aident à vivre au quotidien quand on n’a pas de logement. Quels soutiens peuvent être utiles pour une personne sans-abri ? Même si ce ne sont pas des solutions, elle peuvent aider à tenir le coup, à se sentir mieux.

Et enfin, quelles sont les conditions pour qu’une personne arrive à sortir de la rue ? Quels sont les obstacles ? Qu’est-ce qui aide à retrouver et à garder un logement ? Les initiatives qui existent sont-elles adaptées, suffisantes ? Imaginerions-nous les choses autrement ?