On ne peut se contenter de gérer la misère : faisons des dons qui durent !

Madame, Monsieur,

A l’approche de Noël, je suis heureux de m’adresser à vous à propos de l’engagement pris par notre Mouvement depuis 50 ans pour influencer les politiques afin qu’elles ne laissent personne de côté. Cette action à partir des plus pauvres s’exerce à tout niveau, aussi bien sur un plan local, national, qu’international.

Bâtir une société où chacun ait sa place ne peut se faire sans un partenariat sincère, d’égal à égal, avec ceux dont les droits sont les moins reconnus. Pour permettre cette participation des personnes les plus en difficulté, un travail dans la durée est indispensable.

Dans notre action, ce travail se concrétise de différentes manières. En voici deux exemples : l’Université populaire ATD Quart Monde et la Bibliothèque de rue.

Les Universités populaires Quart Monde sont des lieux de dialogue et de formation réciproque entre des adultes vivant en grande pauvreté et d’autres citoyens qui s’engagent à leurs côtés. Elles permettent aux personnes avec l’expérience de la pauvreté de s’exprimer, de bâtir leur pensée, de la faire connaître et la faire valoir pour contribuer à un changement de la société. Des personnes extérieures, ayant des responsabilités sur le sujet qui est discuté à l’Université Populaire, sont régulièrement invitées pour dialoguer avec les participants et ainsi renforcer les chances pour un changement. Durant l’année académique 2017-2018, nous avons réalisé 5 Universités populaires avec une soixantaine de participants par séance, dont la majorité ayant l’expérience de la pauvreté. Nous avons travaillé et proposé des pistes sur quatre thèmes: le handicap, l’école, le logement et le sans-abrisme. Ces Universités populaires sont préparées dans des petits groupes de travail, à Bruxelles et en Wallonie, qui se rencontrent régulièrement, et aussi par des rencontres individuelles avec les personnes qui ne sont pas encore prêtes à participer aux groupes.

Avec un soutien financier plus solide, nous pourrons assurer la continuité de cette action, avec plus d’investissement dans les préparations, les contacts suivis avec les personnes plus isolées, la recherche d’interlocuteurs; cela permettra aussi de développer plus de liens avec d’autres associations et avec des responsables politiques à tous les niveaux, pour suivre les propositions qui sortent des Universités populaires et ainsi avoir plus d’impact et plus de chances que cela aboutisse à de réels changements.

Les bibliothèques de rue consistent à aller à la rencontre d’enfants et de leurs familles dans des quartiers défavorisés, à travers les livres et d’autres outils d’accès au savoir et à la culture. Accessibles à tous, car gratuites, et se déroulant à l’air libre, proche de leur lieu de vie (dans un square, sur une place, au pied des arbres, sur le palier d’un escalier en cas de grand froid…), les bibliothèques de rue permettent aux enfants de partager des moments d’amitié et de paix avec d’autres enfants, de découvrir le goût de lire et l’envie d’apprendre. Entre les enfants et le livre, un temps d’apprivoisement est souvent nécessaire, afin qu’ils puissent trouver le désir et la joie de lire.

En nous soutenant, vous nous permettrez de remplacer nos livres trop abîmés et d’en acquérir d’autres. Nous pourrions aussi financer plus de trajets pour les animateurs bénévoles, et leur proposer des formations adaptées afin d’enrichir leurs pratiques et outils à mettre à disposition des enfants. De temps à autre, des temps forts, plus festifs, d’un ou deux jours au cœur du quartier de la bibliothèque de rue sont organisés. Vos dons pourront également contribuer à la réalisation et à l’invitation d’intervenants ponctuels (clowns, conteurs…). Enfin, nous pourrions créer quelques flyers pour nous promouvoir dans les quartiers et annoncer les activités spéciales.

Nous sommes aussi actifs sur le plan juridique. Le Mouvement ATD Quart Monde, qui avait été un des premiers à réclamer la suppression de la loi réprimant le vagabondage et la possibilité d’une inscription en adresse de référence, s’est impliqué avec d’autres pour que soit assuré à tous le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine et en particulier le respect de la vie familiale. C’est à ce titre qu’il s’est joint à des recours – couronnés de succès – contre des mesures réprimant la mendicité ou mettant en cause le droit à la sécurité d’existence, à l’accès à la justice ou à un travail librement consenti.

Les projets et combats politiques que nous organisons aux côtés des personnes en situation de précarité permettent de contribuer durablement à la lutte contre la pauvreté et de construire la confiance nécessaire pour concevoir ensemble d’autres actions.

Merci de nous aider à assurer une présence durable aux côtés des personnes les plus exclues dans leur combat pour la dignité ! Pour manifester votre engagement, vous pouvez compléter le bulletin de virement accompagnant cette lettre ou faire votre don en ligne ici. Mieux encore, faites le choix de nous accompagner dans la durée avec un ordre permanent : dans ce cas, ça se passe ici.

Le don que je vous invite à faire aujourd’hui n’est pas seulement utile, il nous est indispensable.

Ensemble, nous pouvons faire la différence!

Brendan Coyne

Pour l’équipe nationale