Handicap et pauvreté, décembre 2017

Lettre de l’Université populaire Quart Monde de décembre 2017

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes locaux.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous souhaitez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par mail (universitepopulaireqm(at)gmail.com), ou visitez cette page.

Présentation du thème :

Au mois de novembre, vous avez pris le temps de réfléchir à des lieux qui existent et qui soutiennent les personnes qui sont handicapées. Les expériences sont variées. Certains ont une bonne expérience avec des lieux qui ont un bon accueil, d’autres expliquent qu’ils ont mis beaucoup de temps à connaître les lieux ou structures qui soutiennent quand on est handicapé. Parfois, il faut être sur liste d’attente pendant longtemps, parfois il est difficile d’obtenir toutes les informations et de savoir comment accéder aux services ou lieux qui peuvent soutenir. Parfois cela coûte cher et/ou ne correspond pas vraiment aux besoins de la personne.

Pour ce mois de décembre : Souvent, les personnes qui vivent dans la pauvreté se retrouvent sous un statut d’handicapé. Pour certains, cela pose question. Mais d’autres ont mis en lumière que pour eux, obtenir le statut handicapé était la seule solution pour vivre correctement et se sentir libre et en sécurité. Cela fait réfléchir sur comment on considère les personnes vivant dans la pauvreté. Quels liens y a-t-il entre handicap et pauvreté ? C’est à partir de vos expériences que nous essaierons de réfléchir à ces questions.