Votre courage nous accompagne

Article de ’Partenaire’ n° 71, janvier-février 2011

Article posté le 28 février 2011 Print Friendly

Au moment où notre mission au sein du mouvement ATD Quart Monde en Belgique prend fin, un espace nous est offert dans le journal Partenaire. Pour y avoir contribué, l’un et l’autre, au cours de ces dernières années, nous avons l’impression de nous adresser à des personnes avec qui nous avons parcouru un bout de chemin.

Les images se bousculent dans notre tête, parmi lesquelles il y a d’abord le souvenir de rencontres. Il y a quelques jours encore, nous étions avec une famille que nous connaissons depuis longtemps. Toute la vie des parents a été rythmée par leur combat pour avoir leurs enfants auprès d’eux. Ces parents n’ont cessé de réclamer d’être pris au sérieux dans leur volonté de construire une famille unie. Sans cesse jugés, considérés comme incapables, ils veulent être reconnus comme parents aimant leurs enfants, comme étant les premiers acteurs de l’éducation de leurs enfants, même si ceux-ci sont placés. Ce jour-là, pour la première fois depuis la naissance du plus jeune, tous les enfants étaient réunis autour des parents.

Nous pensons à ces personnes qui arrivaient à vaincre leur peur pour oser s’exprimer à l’Université populaire. Ces souvenirs précis ne font que renforcer notre conviction que la société ne peut pas se passer de la contribution de ses membres les plus pauvres. Nous pensons à ces militants qui nous ont quittés prématurément. Ils nous rappellent combien vivre dans la grande pauvreté brise des vies dans tous les sens du terme.

Nous pourrions multiplier les exemples. Simplement, tout cela nous remet face à notre engagement commun. Commun à nous tous, même s’il prend des formes différentes. La lutte contre la misère demande l’engagement de chacun. Le mouvement ATD Quart Monde essaie d’être un lieu où on peut porter ensemble cette ambition.

Aujourd’hui, nous allons vivre une nouvelle étape : rejoindre l’équipe du mouvement en Haïti pour la renforcer et la soutenir. A plusieurs reprises, dans ces lignes, ont été données des nouvelles de cette équipe. Et vous en aurez probablement encore. Comme nous l’avons dit aux membres du mouvement réunis le 11 décembre [1] : ce que nous avons vécu ensemble ici en Belgique nous donne du courage pour poursuivre notre engagement. 

Régis et Roseline De Muylder

[111 décembre : Université populaire festive