Quel sens peut avoir une année européenne de lutte contre la pauvreté ?

Editorial de ’Partenaire’ n° 66, Janvier / Février 2010

Article posté le 23 février 2010 Print Friendly

Quel sens peut avoir une année européenne de lutte contre la pauvreté ?

C’est en octobre 2008 que le Parlement européen et le Conseil ont conjointement décidé de proclamer 2010 Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Il est intéressant de lire ce qui a motivé cette décision. On trouve tout d’abord l’affirmation d’une conviction : la lutte contre la pauvreté ainsi que l’exclusion sociale constitue l’un des engagements forts de l’Union européenne et de ses Etats membres. Vient ensuite le rappel du Conseil européen de Lisbonne qui, en 2000, avait invité les Etats membres et le Conseil à prendre des mesures pour donner un élan décisif à l’élimination de la pauvreté d’ici à 2010. Enfin tombe le constat suivant : une part significative de la population vit encore dans le dénuement (…) 78 millions de citoyens de l’Union européenne, parmi lesquels on compte 19 millions d’enfants, sont exposés au risque de pauvreté.

Quel fossé entre l’intention affichée et la réalité !

Alors oui ! Cette année aura du sens si elle suscite une prise de conscience générale et une mobilisation à la fois citoyenne et politique. La lutte contre la pauvreté est l’affaire de tous. Elle est l’affaire des responsables politiques qui doivent oser prendre les mesures qu’exige la situation vécue par les plus pauvres. Et ceci à tous les niveaux de pouvoir : local, régional, national, européen. Elle est aussi l’affaire de tous les citoyens que nous sommes.

Cette année aura du sens à une condition : que la voix de personnes vivant dans la pauvreté soit entendue. Celles-ci n’ont pas besoin d’une année particulière pour lutter contre la pauvreté. Depuis très longtemps, c’est tous les jours qu’elles luttent contre la pauvreté. Aussi, leur expérience doit être prise en compte et leur participation doit être au centre de cette année.

Régis De Muylder