"Quand je chante ça me fait de la joie"

En août dernier, Florian 22 ans, militant de la Maison des Savoirs et d’ATD Quart Monde, a manifesté auprès de Cécile l’envie de rejoindre le groupe. Ils livrent à deux voix leur aventure commune.
Article posté le 8 juin 2013 Print Friendly

Cécile et trois autres membres d’ATD Quart Monde participent depuis quelques années à la chorale Bo Soley dirigée par Jo Lesco.
Cette chorale fait partie du programme social “Un pont entre deux mondes” du Théâtre Royale de la Monnaie.
En août dernier, Florian 22 ans, a manifesté auprès de Cécile l’envie de rejoindre le groupe. Ils livrent à deux voix leur aventure commune :

Cécile - Quand j’évoquais le chant ou la musique, Florian ne disait pas grand-chose mais, à chaque fois son sourire m’apparaissait comme un livre ouvert, comme une invitation à oser l’aventure malgré les difficultés à gérer au quotidien les questions d’alimentation, d’hygiène et de santé.

Florian - Quand j’étais petit je chantais, j’avais de la voix.
Alors je me suis dit : je vais me lancer un défi ! On est parti pour un essai d’un ou deux ateliers. Après trois fois, je me suis dit : j’essaie jusqu’à Noël. Après, je me suis dit : j’essaie jusqu’à Pâques.
Maintenant j’ai l’envie d’aller jusqu’aux concerts en juin. Cela me fait peur et en même temps j’ai très envie de me lancer. J’ai demandé à Jo ce qu’elle en pense. Est-ce que je serai prêt pour les concerts ? Elle m’a dit oui à condition de venir chaque semaine et de bien apprendre les textes.
Certains textes sont plus difficiles que d’autres. Comme je suis mal lettré c’est toujours un défi. Parfois je ne suis pas en forme mais j’y vais quand même et après la chorale je me sens mieux.
Quand je chante ça me fait de la joie, du bien moralement. Le lundi soir, jour de la chorale, je dors mieux. J’ai deux bons coachs. Tout ça me pousse à avancer.

Cécile - Je me suis posée des questions : Ne va-t’on pas trop vite ? Comment éviter un échec ? Depuis septembre Florian chante. Petit à petit, de défi en défi, cette expérience, ainsi que la participation à d’autres projets notamment à la Maison des Savoirs contribuent de toute évidence à plus de bien-être et l’aventure ne fait que commencer.

© Photo : André Utrecht