Ma santé et celle des autres.

Université Populaire Quart Monde - mai 2009

Article posté le 6 mai 2009 Print Friendly

Ma santé et celle des autres.

Présentation du sujet

A l’université populaire de février 2007 dont le thème était : « Santé et bien-être », nous avions parlé du lien entre la santé et d’autres domaines de la vie : le logement, le travail (ou l’absence de travail), la solitude, les relations avec les professionnels de santé, les projets d’avenir.
Ce mois-ci, nous aborderons un autre aspect de la santé.

Pour être et rester en bonne santé , nous ne sommes pas tous égaux. On parle d’ « inégalités sociales de santé ».

Il est difficile de se soigner convenablement pour différents motifs. Par exemple, les frais de médicaments peuvent rester élevés ; se soigner demande de s’organiser, se déplacer, attendre parfois longtemps aux urgences ; les conseils du médecin peuvent être difficiles ou impossibles à suivre avec la vie qu’on mène...
Par contre, l’ entourage (la famille, un voisin, une amie) peut jouer un rôle important pour nous aider à nous soigner : par exemple, en nous accompagnant à l’hôpital quand nous avons peur ou que nous avons du mal à nous repérer dans les couloirs.

Nous avons peut-être nous-mêmes soutenu quelqu’un à se soigner.

Points forts

Dans les préparations, nous avons relevé cinq domaines ayant une influence sur notre santé : le logement, le stress (et les soucis), la peur de se soigner, l’accès aux soins, l’hygiène de vie (et l’environnement).

Une mise en scène à trois voix a redonné quelques exemples concrets des préparations. ensuite, après avoir réfléchi par groupes de trois, d’autres exemples ont été partagés. En voici quelques uns :
"Pour se dé-stresser, on peut parler avec d’autres. Cela évite de prendre des médicaments."
"Dessiner, faire du théâtre ou jouer de la musique, tout cela aide à se sentir mieux".
"Je suis capable d’écouter les autres ; ça les soulage..."
"Calfeutrer les fenêtres pour éviter les courants d’air, bien aérer,..."
"Le sport, en plus d’être bon pour la santé, permet de créer des liens avec d’autres."

L’accès aux soins reste difficile.
- Par manque de ressources, plusieurs personnes ont déjà reporté des soins ;
- Les parents soignent en priorité leurs enfants, avant eux-mêmes.
- D’autres personnes remboursent des dettes envers les hôpitaux pendant plusieurs années.

Les maisons médicales permettent un réel accès aux soins. Des CPAS interviennent financièrement pour des frais médicaux.

Le rôle de l’entourage est important : être soutenu et soutenir d’autres. Par exemple, des proches encouragent une personne à oser entamer une dialyse ; aider un voisin à prendre des médicaments régulièrement ; encourager quelqu’un à arrêter de fumer ou de boire, comprendre ce qu’il vit.