Lutter contre la misère avec ceux qui la vivent

Rencontre avec la Secrétaire d’Etat à la lutte contre la pauvreté

Ce 1er juin, le Collectif des Associations Partenaires du suivi du Rapport Général sur la Pauvreté a reçu, dans les locaux d’ATD Quart Monde, la Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la Pauvreté Mme De Block.
Article posté le 5 juin 2012 Print Friendly

Lutter contre la misère avec ceux qui la vivent

Nous étions venus de plusieurs associations : le Front Commun des SDF, Le Pivot, Centrum Kauwenberg, Daklozen Aktie Komitee, Luttes Solidarités Travail (LST), l’Asbl La Rochelle, ATD Quart Monde / ATD Vierde Wereld.

Pour continuer notre préparation de cette rencontre, nous avons réfléchi ensemble à notre histoire comme Collectif. Nous avons vu à quel point il est important de toujours lutter pour que les plus pauvres puissent dialoguer en direct, eux-mêmes, avec d’autres sur toutes les questions de société, dont la lutte contre la pauvreté. Les militants de LST avaient préparé un résumé de cette histoire de combats, qui parle de la "méthode de dialogue" (donner les moyens à ceux qui ont vécu dans la misère d’être en dialogue avec d’autres personnes, institutions), du Service de lutte contre la pauvreté et de la place des associations "où les pauvres se rassemblent et prennent la parole".

Puis, nous nous sommes retrouvés en petits groupes pour préparer les questions à poser à Mme De Block. Il y a eu énormément de propositions de questions, tirées de la vie. Une personne disait : "on nous dit d’être solidaires, mais quand on aide, nous nous mettons en danger". Et beaucoup d’autres se retrouvaient dans cette réalité, en particulier à cause du statut de co-habitant. Il y a eu aussi beaucoup de questions sur le logement et, par exemple : "pourquoi ne fait-on rien de tous ces logements vides ?" (en référence à la "Loi Onkelinx" sur la réquisition des logements vides qui n’est pas appliquée). L’Europe veut que la Belgique diminue ses dépenses de santé. Des militant(e)s disent leurs craintes : "nous qui n’arrivons déjà pas à nous soigner, ça risque de nous retomber dessus".

Avant d’engager le dialogue avec Mme De Block, nous avons présenté, chacun à sa manière, nos associations :
- un mime du Front commun SDF et du Daklozen Actie Komitee (DAK) sur l’adresse de référence,
- la présentation des Universités Populaires par ATD Quart Monde / ATD Vierde Wereld et le Centre Kauwenberg,
- la présentation du livre du Pivot [1], de la démarche et de témoignages sur la vie en famille et le placement,
- la présentation du combat pour le logement d’une famille et de l’analyse commune par les militants de LST.

Nous avons ensuite eu un dialogue avec la Secrétaire d’Etat, qui a répondu aux questions. Elle a reconnu l’importance du dialogue avec ceux qui vivent dans la misère, ainsi que la réalité de la peur et de la honte vécue par ceux qui ont à subir la grande pauvreté.

Nous espérons que ce dialogue se poursuivra et que les choses changeront pour ceux qui sont dans la misère.

[1publié suite à la journée au Parlement Francophone Bruxellois

7 photos