17 octobre 2014 : Tous les événements

Journée mondiale du refus de la misère

Article posté le 24 septembre 2014 Print Friendly

17 octobre 2014 : Tous les événements

A Charleroi, une soirée projection-débat "Joseph l’insoumis"

A l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le groupe de Charleroi a organisé une soirée en partenariat avec le Cinéma Le Parc.

Joseph l’Insoumis
Un film de Caroline Glorion
Début des années 60, un bidonville aux portes de Paris. Une poignée de famille survivent sous des abris de fortune dans une misère effroyable et une violence quotidienne. Le père Joseph Wrésinski décide de s’installer parmi ces familles, où vit celle de Jacques. Sa vie est celle de ceux qui vont rejoindre le combat de ce curé révolutionnaire va en être transformée. Joseph installe un jardin d’enfant, une bibliothèque...et crée qui prend vite des allures de mouvement politique.

Rassemblement-débat à La Louvière

A La Louvière, un rassemblement à 10h30 sur la dalle du Refus de la misère située au boulevard des Droits de l’Homme a été suivi par un échange sur le thème de la discrimination avec l’association Utopie

Rassemblement de solidarité à Quaregnon

Les communautés d’Eglise de Quaregnon : l’Armée du Salut, l’Eglise Protestante Unie de Belgique(EPUB) et l’Unité Pastorale Catholique de Quaregnon-Wasmuël on marqué ensemble la Journée mondiale du refus de la misère.

Les communautés ont invité le public de participer à un grand rassemblement de circonstance, de solidarité. La chorale de l’Académie de Quaregnon dirigée par Madame Frère ont participé à l’événement, qui a été soutenu par la commune de Quaregnon.

Une peinture géante à Namur

"Refusons la criminalisation de la pauvreté" ! A l’initiative du mouvement Lutte, Solidarité, Travail, un rassemblement a eu lieu de 10h à 17h devant le Parlement wallon, suivi par l’inauguration d’une peinture géante représentant les personnes du Quart Monde en mouvement collectif.

Les rencontres à Liège

Durant la semaine du 17 octobre, les membres du groupe de Liège son allé à la rencontre de personnes qui fréquentent des centres sociaux et des services situés dans les quartiers de Seraing et d’Ougrée. Des dialogues sont nés à partir de la question "Comment faites-vous pour ne laisser personne de côté ?"
Bernadette et Vincent, qui font partie du groupe de Liège, ont témoigné de cet engagement sur le site refuserlamisere.org.

Commémoration à Huy

La ville de Huy, signataire de la charte du 17 octobre, a organisé une commémoration avec des personnes dont la vie est très difficile pour sensibiliser la population, notamment les jeunes étudiants et les lycéens. Siappuyant sur le thème "ne laisser personne de côté", la ville a voulu mettre en évidence la pauvreté chez les ainés, souvent perçus comme "non pauvres".
De 10h à 17h sur la Grand place, le public a pu participer à :
- une exposition de photos et d’affiches
- une projection vidéo
- un mur d’expression
- des témoignages sonores réalisés par diverses association de la ville

Plusieurs événements à Bruxelles

- Mercredi 15 octobre :
Tables rondes au Parlement européen de 14h à 17h40.
L’intergroupe parlementaire "Extrême pauvreté et droits de l’homme - Comité Quart Monde" ont organisé une rencontre sur le thème "Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère".
- Mercredi 15 octobre :
À 18h, de nombreux participants se sont réunis autour de la dalle en hommage aux victimes de la misère (esplanade face au Parlement européen) pour un temps de rassemblement et témoignages de personnes ayant l’expérience de la grande pauvreté.
- Vendredi 17 octobre :
Une exposition a été organisée à la galerie T.A.G. City en partenariat avec l’ASBL "La Ruelle".
Pour marquer cette occasion, les participants de la Maison des Savoirs (projet culturel d’ATD Quart Monde reconnu comme Centre d’Expression et de Créativité) ont réalisé et présenté une sculpture, "Homme et femme de courage".

300 personnes à Tournai contre la misère

À l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, des associations tournaisiennes se sont mobilisées.

En 2014, le collectif s’est associé à Art et Essai afin d’organiser la projection du film« Se Battre » de J.P. Duret et A. Santana. Salué par les critiques comme un film fort et poignant, cette projection avait pour objectif d’encourager les débats et les volontés de s’engager davantage dans la résistance aux politiques qui excluent et au « chacun pour soi ».