Les enfants : qu’est-ce qui est important pour eux ?

Université Populaire Quart Monde - février 2009

Article posté le 3 février 2009 Print Friendly

Les enfants : qu’est-ce qui est important pour eux ?

Présentation du sujet

Quand on parle de la famille, chacun est concerné. Il y a la famille d’où nous venons, celle où nous vivons ou celle que nous voudrions construire, celle qui nous manque peut-être.
La famille est un lieu où se vivent des moments forts. C’est aussi parfois, un lieu de souffrance et de conflits.

Le 20 novembre 2009, on célébrera le 20e anniversaire de la Convention internationale des Droits de l’enfant.
Plutôt que de partir des Droits de l’enfant écrits par d’autres personnes, nous partirons de notre propre avis sur les droits de l’enfant.
Que nous soyons parents ou non, nous pouvons avoir un avis sur ce qui nous semble important pour les enfants.

Points forts

Les enfants ont des droits. C’est important mais avoir des droits ne veut pas dire avoir le droit de tout faire. Les parents doivent garder leurs responsabilités de parents dans l’éducation de leurs enfants. Les parents doivent être soutenus pour cela.

Nous nous sommes posé la question : si nous devions écrire les droits de l’enfant, quels sont les droits que nous inscririons ?

Sept droits revenaient plus souvent. Après une réflexion en petits groupes, une trentaine de participants ont pris la parole pour dire en quoi tel droit leur semblait important :

  1. Le droit à l’école : "Une école juste où chacun ait sa chance,..."
  2. Le droit de vivre en famille : "Des familles doivent beaucoup se battre pour pouvoir vivre en famille, par exemple face au juge..."
  3. Le droit à l’alimentation, aux soins de santé, à la sécurité sociale, au logement : "Avoir un logement est une condition pour vivre en famille..."
  4. Le droit d’être aimé : "Avoir droit à l’affection, être pris dans les bras, ça construit l’enfant depuis qu’il est tout petit."
  5. Le droit de jouer : "Parfois en Belgique et dans le monde, des enfants n’ont pas le temps de jouer. Ils doivent travailler ou s’occuper des petits frères."
  6. Le droit d’être respecté et de pouvoir s’exprimer.
  7. Le droit de ne pas être exploité : "Les enfants soldats sont entraînés dans des choses qu’ils ne comprennent pas."

Notre invitée, Frédérique Vanhoucke, de la CODE (Coordination des ONG pour les Droits de l’enfant), retient de nos échanges que les droits de l’enfant forment un tout. Par exemple, un logement trop petit et insalubre peut avoir un impact sur les autres droits : la santé, pouvoir faire ses devoirs, vivre en famille,...

( Voir aussi :
- La Convention relative aux droits de l’enfant - site de l’Unicef
- La Convention internationale des droits de l’enfant - texte pour les enfants / Observatoire de l’enfance, de la Jeunesse et de l’aide à la jeunesse - région Wallonne)