Les dates de péremption : que veulent-elles réellement dire ?

Pendant l’Université populaire Quart Monde de février, sur la question "Bien manger, est-ce accessible à tous", beaucoup de participants ont demandé ce que les dates de péremption voulaient réellement dire. Ici, nous essayerons de répondre à cette question.
Article posté le 16 avril 2015 Print Friendly

Les dates de péremption : que veulent-elles réellement dire ?

Pendant l’Université populaire Quart Monde du février, plusieurs intervenants ont fait référence au fait que certains aliments sont encore consommables après les dates marqués sur leurs emballages. Le Professeur Olivier De Schutter de l’Université Catholique de Louvain a encouragé les participants à éviter les gaspillages en inspectant les aliments avant de les jeter, même s’ils ont dépassés leur date de péremption.

Beaucoup de participants ont ensuite demandé quels aliments sont encore consommables même après leur date de de péremption. Ici, nous essayerons de répondre à cette question.

DLC ou DDM ?

Tout d’abord, il faut comprendre la différence entre les deux types de dates de péremption que l’on retrouve sur les emballages d’aliments.

La date de durabilité minimale, ou DDM, est indiquée avec les mots "à consommer de préférence avant le..." Les produits qui portent une DDM peuvent encore être consommés après cette date dépassée à condition d’être conservés correctement et que leurs emballages ne soient pas endommagés.

La date limite de consommation, ou DLC, est indiquée avec les mots "à consommer jusqu’au..." et elle marque la date limite autorisée pour consommer un produit. Si on consomme certains aliments - comme des viandes fraîches préemballées, du poisson frais préemballé, de la charcuterie préemballée ou des salades - après leur DLC, on prend des risques pour la santé.

En résumé, si la date de péremption d’un aliment est précédé par les mots "à consommer de préférence avant le..." , le produit reste souvent consommable même si la date est dépassé. Dans tous les cas, il faut toujours inspecter un produit pour voir si l’emballage est bien fermé, n’est pas abîmé, si les boîtes de conserves ne sont pas bombées, et si le produit a encore un bel aspect, une bonne odeur et un bon goût.

Les durées de conservation différentes

Comme on peut s’y attendre, les produits différents ont des durées de conservation très variées. Voici un guide, repris d’un article de rtl.be, qui indique les durées de conservation des plusieurs produits.

Durée de conservation très longue

Sel, sucre, farine, pâtes sèches, semoule, café (également en poudre), thé, riz, épices en poudre,...

Ces aliments peuvent être consommées jusqu’à un an après leur DDM s’ils sont conservés de manière optimale (emballage intact, à l’abri de l’humidité,...).

C’est également le cas des boîtes de conserves, eau, boissons UHT ou encore du miel . Si vous observez une altération du goût, de la couleur ou si les boîtes sont bombées alors jetez-les !

Durée de conservation longue

Biscuits secs et salés, céréales petit-déjeuner, muesli, chips, soupe ou lait en poudre, margarine, beurre, fromage à pâte dure (gouda, parmesan, emmental... ), pâtes à tartiner, huile et graisse pour friture, sauce (mayonnaise, ketchup,...),....

Ces aliments peuvent être consommer jusqu’à deux mois après leur DDM, toujours à condition que l’aliment présente encore ses qualités caractéristiques (goût et aspect d’origine) et que l’aliment et son emballage ne présentent aucun défaut.

Durée de conservation limitée

Le pain, les fromages à pâte molle, gâteau, biscuits fourrés et mous, semi-conserve (hareng, moules,...),... Ces aliments demandent un respect de leur DDM. 

Durée de conservation courte

Viande fraîche, poulet, charcuterie , poisson, pâtisseries, repas préparés réfrigérés, œufs, desserts lactés, yaourt, légumes frais coupés, salade, jus de fruit frais pressé.

Ces aliments doivent être consommées au plus tard le jour de la DLC ou DDM. Elles demandent également une conservation optimale au frigo à moins de 7 degrés.

Si vous voulez plus d’info sur les durées de conservation des produits, vous pouvez consulter ce tableau récapitulatif mis en ligne par l’Agence Fédérale Pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire.