Le travail (2)

Université Populaire Quart Monde - mai 2008

Article posté le 20 mai 2008 Print Friendly

Présentation du sujet.

Un aspect du travail a été évoqué en avril. Il s’agit de l’accompagnement dans son parcours de travail.

Quand on a peu de qualification, peu d’expérience ou qu’on a un certain âge, qu’on n’est pas bien informé des règles du travail, il est parfois difficile de trouver du travail puis de le garder. On peut avoir besoin d’accompagnement dans la recherche de travail mais aussi une fois qu’on a le travail.

Il existe différentes mesures de remise à l’emploi pour les chômeurs. Est-ce que tous les chômeurs sont concernés et encouragés par ces mesures ?

Les points forts

Le 20 mai, jour de l’université populaire, il y avait une grève des trains. Nous avons partagé nos avis sur cette grève. Nous nous sommes rappelé les principales revendications des travailleurs en grève.

La cellule de La Louvière a introduit l’Université populaire par un sketch mettant en scène " ♫ He ho, he,ho, les petits nains qui cherchent du boulot !".

Quelques personnes ont donné des exemples de formation qu’elles suivent : formation à un euro de l’heure imposée par l’ONEM pour garder son chômage, formation par l’article 60 débouchant trop rarement sur un travail,...

Des exemples d’accompagnement pour trouver du travail ont aussi été donnés : par la Mission locale de l’Emploi ou par sa famille. On a aussi parlé de l’accompagnement au travail par un ‘parrain’. On a souligné le rôle que pourraient jouer les travailleurs plus âgés dans l’accompagnement des plus jeunes sur le lieu de travail.

Madame Legaye, du Forem de Charleroi était notre invitée. Elle a expliqué les différences entre l’ONEM et le FOREM. Elle a présenté les lieux de soutien à la formation et à la recherche d’emploi (dont les CEFO, carrefours emploi-formation) et le dispositif intégré d’insertion socio-professionnelle (DIISP) dont très peu connaissait l’existence.

Si nous avons appris de nouvelles choses, nous avons aussi souligné le fossé qui existe entre les mesures d’accompagnement proposées et la réalité vécue par plusieurs d’entre nous : inquiétude et stress face à l’évolution du contrôle des chômeurs ; découragement suite aux expériences difficiles ; manque de perspective d’un travail stable,...