Le droit d’habiter. 1ère partie

Pourquoi les familles pauvres habitent-elles des lieux qui ne leur conviennent pas ?

Article posté le 29 mai 2007 Print Friendly

Auteur : Travail collectif
Date : 2006
Collection : Nous d’un peuple

Résumé :
Le droit au logement est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et dans notre constitution. Chacun sait qu’il est loin d’être effectif dans notre pays. Aujourd’hui il est largement fait écho des difficultés que rencontrent beaucoup de ménages modestes à accéder à un logement correct.

Pour les familles les plus pauvres, la situation est encore plus difficile : même les logements sociaux semblent leur rester largement inaccessibles. Et quand une famille très démunie accède à un logement à peu près correct, souvent elle n’arrive pas à y rester. Parce que l’on n’en comprend pas les causes, les plus pauvres sont considérés comme responsables, voire coupables, de cette situation.

Des membres du Mouvement ATD Quart Monde ayant l’expérience vécue de la pauvreté et de l’exclusion ont rassemblé des éléments de l’expérience collective de leur milieu pour mettre en lumière certains mécanismes de l’exclusion du droit au logement : une compréhension indispensable à tous ceux qui s’engagent pour que le droit au logement devienne réellement droit de tous plutôt que privilège de certains.

Document :
Ce document n’est pas disponible online.
Vous pouvez demander une copie papier de ce document en nous communiquant vos coordonnées.
Version imprimée à commander : 1,50 €