La lutte contre la pauvreté, une priorité dans l’Europe en construction.

Thématique d’action 4.
Pour que l’Union Européenne reste fidèle à ses idéaux fondateurs, elle doit considérer la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale comme une priorité. Mais cela suppose d’agir avec ceux qui vivent dans la pauvreté et de prendre leurs points de vue et leurs analyses comme références.
Article posté le 29 mai 2007 Print Friendly

Rencontre européenne de Varsovie « Acteurs ensemble d'une Europe de la dignité de tous »

 

 

 

 

 

 

 

 

La construction européenne est un fait marquant de l’histoire contemporaine des pays européens et constitue un enjeu important pour les prochaines années. Les dernières années ont été marquées par l’élargissement à dix nouveaux membres (2004)1 et par le processus de ratification du « traité de constitution » par les Etats membres. Ce processus a certainement mis en évidence un fossé entre la population et les différentes élites, intellectuelles, universitaires et acteurs économiques. Pour les citoyens les plus pauvres, le fossé est encore beaucoup plus marqué. La plupart n’ont pas eu de cours d’histoire, ni appris une seconde langue, ils ont peu l’occasion de voyager et ont peu de connaissances des autres pays.

Dans ce contexte, la réflexion sur ce qu’il est convenu d’appeler l’ « Europe sociale » et sur la place de la lutte contre la pauvreté au sein de l’UE suite aux Sommets de Lisbonne (2000) et de Nice (2001) a une importance d’autant plus grande que l’évolution récente montre que l’Europe semble faire marche arrière par rapport aux engagements pris à Lisbonne et à Nice.

Dans une Union où le chômage, le sous-emploi et la pauvreté restent à des niveaux élevés et préoccupants, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale doit être considérée comme une priorité. Mais elle ne peut pas être menée sans y inclure ceux qui vivent dans la pauvreté et sans prendre leurs points de vue et leurs analyses comme points de référence.

Objectifs

Permettre à des personnes vivant dans la pauvreté de mieux comprendre ce que sont l’Union européenne et les peuples qui la composent ou désirent y adhérer.
Permettre à des personnes vivant dans la pauvreté de participer à des rencontres européennes de réflexion et d’échange avec d’autres personnes vivant dans la pauvreté dans d’autres pays, d’autres cultures.
Permettre à des personnes très pauvres d’exprimer leur point de vue sur la construction européenne et de faire valoir leur situation et leurs aspirations.
Promouvoir un dialogue entre des citoyens très pauvres et des responsables politiques ou administratifs de l’Union Européenne.

Comment agir ? Outils d’action

Université Populaire Quart Monde
Mise en œuvre de dialogues
Nous préparons et participons à des rencontres de réflexion au niveau européen, promues par le Mouvement International ATD Quart Monde ou par d’autres organisations.