La fragilité des familles liées aux contextes socio-économiques

Article posté le 29 mai 2007 Print Friendly

Auteur : Régis De Muylder et Roseline Bernard
Date : 2006
Collection : Connaissance et engagement

Résumé :
Vivre en famille est un droit fondamental. Mais, comme pour les autres droits, les familles vivant dans la grande pauvreté n’y ont pas facilement accès.

La pauvreté est une réalité multidimensionnelle qui touche l’ensemble des droits fondamentaux, en ce compris le droit de vivre en famille. Tous les droits sont interdépendants et la situation de grande pauvreté affecte particulièrement la vie de famille.

Pour les personnes très pauvres, la famille est essentielle. Cependant la grande pauvreté tend à rompre l’unité familiale et à séparer les parents de leurs enfants. De plus vivre dans de grandes difficultés conduit à avoir des contacts avec des « intervenants sociaux », contacts qui interfèrent avec la vie de famille, avec des conséquences qui peuvent être extrêmement mal vécues par les familles concernées, notamment le placement qui est ici abordé.

Deux pistes sont proposées pour favoriser le droit de vivre en famille en milieu très pauvres : les mesures visant à garantir l’ensemble des droits fondamentaux ; la prise au sérieux de l’expérience des parents et la prise en compte de leur point de vue.

Document :
Vous pouvez demander une copie papier de ce document en nous communiquant vos coordonnées.
Version imprimée à commander : 1,50 €

PDF - 83.1 ko
La fragilité des familles liées aux contextes socio-économiques
Version PDF à télécharger : 16 pages