La campagne "Refuser la misère, un chemin vers la Paix…"

Extrait du journal "Partenaire" n° 54

La campagne dans laquelle nous sommes engagés donne au mouvement ATD Quart Monde de nouvelles possibilités de se lier à d’autres défenseurs des Droits de l’Homme. Nous portons une conviction inscrite sur la Dalle à l’honneur des victimes de la misère : « Là où des hommes et des femmes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».
Article posté le 3 octobre 2007 Print Friendly

C’est pourquoi le Mouvement invite des partenaires et des citoyens à s’engager, à se mobiliser et à rejoindre les familles en grande pauvreté dans leur refus de la misère.

Cette campagne nous met en marche avec d’autres, mais elle nous met aussi face à nous-mêmes, car elle nous interroge sur nos manières d’être, de réfléchir et d’agir.

À travers cette campagne, nous ne cessons d’affirmer qu’agir sur le plan économique ne suffit pas. On voit bien que la seule régulation du monde par les pouvoirs de l’argent creuse les écarts entre certains qui ont trop de tout et d’autres qui n’ont absolument rien. Il faut plus de partage !

Nous disons qu’agir sur le terrain des Droits de l’Homme est indispensable, car tant que certains seront condamnés à vivre dans la grande pauvreté, leurs droits seront bafoués. Il faut plus de justice !

Mais avec cette campagne, nous cherchons d’abord à faire avancer la prise de conscience que le partage et la justice n’atteindront pas leur but si les actions entreprises ne sont pas basées sur la rencontre durable entre ceux qui vivent la misère et l’exclusion, et tous les autres !

Une manière concrète de donner de la force à cette idée est de signer et faire signer la Déclaration de Solidarité. Celle-ci a été lancée pour soutenir et promouvoir dans tous les pays du monde l’engagement de réfléchir, décider et agir, non pas à la place mais avec ceux qui sont, jusqu’au plus profond de leur vie, confrontés à l’injustice « de la faim, de l’ignorance et de la violence. »

C’est dans cette recherche de faire aujourd’hui société ensemble que se détermine la qualité de l’avenir collectif de l’humanité.


Eugen Brand
Délégué général du mouvement international
ATD Quart Monde.