Journée mondiale du refus de la misère en Belgique et ailleurs...

Découvrez les événements qui se dérouleront à Tournai, Bruxelles, Namur, Quaregnon, Liège, Huy, Middelkerke, Bruges, Willebroek, Renaix... Cet article est mis à jour et complété régulièrement.
Article posté le 24 septembre 2014 Print Friendly

Journée mondiale du refus de la misère en Belgique et ailleurs...

Liège

Durant la semaine du 17 octobre, les membres du groupe de Liège iront à la rencontre de personnes qui fréquentent des centres sociaux et des services situés dans les quartiers de Seraing et d’Ougrée. Des dialogues naitront à partir de la question "Comment faites-vous pour ne laisser personne de côté ?"
Bernadette et Vincent, qui font partie du groupe de Liège, ont déjà témoigné de cet engagement sur le site refuserlamisere.org.

 

Huy

La ville de Huy, signataire de la charte du 17 octobre, organise une commémoration avec des personnes dont la vie est très difficile pour sensibiliser la population, notamment les jeunes étudiants et les lycéens. Cette année, autour du mot d’ordre "ne laisser personne de côté", la ville veut mettre en évidence la pauvreté chez les ainés, souvent perçus comme "non pauvres".
De 10h à 17h sur la Grand place :
- exposition de photos et d’affiches
- projection vidéo
- mur d’expression
- témoignages sonores réalisés par diverses association de la ville

 

Tournai

15 octobre 2014 à Imagix-Tournai à 19h30 : projection du film "Se battre", précédée d’une animation théâtrale et suivie d’un débat.
Pour en savoir plus...

 

Charleroi

Soirée projection-débat à partir du film "Joseph l’Insoumis", en partenariat avec le cinéma Le Parc.
Mercredi 15 octobre à 20h30
Pour en savoir plus...

 

Quaregnon

Le 17 octobre de 19h à 20h : rassemblement sur la Grande Place avec des témoignages, une exposition, de la musique, un atelier dessin...
Pour en savoir plus...

 

La Louvière

Ce 17 octobre, rassemblement à 10h30 sur la dalle du Refus de la misère située boulevard des Droits de l’Homme à La Louvière, suivi d’un échange sur le thème de la discrimination avec l’association Utopie.
Pour en savoir plus

 

Namur

"Refusons la criminalisation de la pauvreté" !
A l’initiative du mouvement Lutte, Solidarité, Travail, rassemblement de 10h à 17h devant le Parlement wallon le 17 octobre. Inauguration d’une peinture géante représentant les personnes du Quart Monde en mouvement collectif.
Pour en savoir plus...

PDF - 745.2 ko
programme du 16 et 17 octobre à Namur

 

 

 

 

 

Bruxelles

- Mercredi 15 octobre :
Tables rondes au Parlement européen de 14h à 17h40.
L’intergroupe parlementaire "Extrême pauvreté et droits de l’homme - Comité Quart Monde" organise une rencontre sur le thème "Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère".

- Mercredi 15 octobre :
RDV à 18h autour de la dalle en hommage aux victimes de la misère (esplanade face au Parlement européen). Temps de rassemblement et témoignages de personnes ayant l’expérience de la grande pauvreté. Plan d’accès

- Vendredi 17 octobre :
Exposition et dialogue à 17h à la galerie T.A.G. City en partenariat avec l’ASBL "La Ruelle".
Présentation de la sculpture "Homme et femme de courage" réalisée par les participants de la Maison des Savoirs, projet culturel d’ATD Quart Monde reconnu comme Centre d’Expression et de Créativité (CEC).
Pour en savoir plus
Plan d’accès

 

Vous souhaitez faire connaître cette journée : téléchargez, imprimez et diffusez l’affiche de la journée !

PDF - 721.4 ko

 

Informations sur les événements de Middelkerke, Bruges, Willebroek, Renaix...

PDF - 905.7 ko



Retrouvez tous les événements qui auront lieu dans le monde, la charte du 17 octobre, des témoignages, des outils de communication sur le site internet www.refuserlamisere.org

Le sens de la Journée mondiale du refus de la misère

Le 17 octobre 1987, Joseph Wresinski convia à Paris 100 000 personnes de tous horizons à se rassembler pour célébrer la 1ère Journée Mondiale du refus de la misère sur le Parvis des droits de l’homme et des libertés.

A la suite de l’ONU en 1992, des gouvernements, des collectivités locales, des membres de la société civile et du secteur privé ont reconnu l’importance de cette Journée au point qu’aujourd’hui le 17 octobre est devenu un ralliement essentiel pour un nombre croissant de citoyens de toutes origines et d’organisations de toutes sortes qui se mobilise pour l’éradication de la grande pauvreté.

Cette journée permet des rencontres qui n’auraient pas lieu dans la vie courante entre les plus pauvres et les autres citoyens autour d’une volonté commune d’éliminer la grande pauvreté.

Il s’agit d’un temps de dialogue et de réflexion entre ceux qui se rassemblent pour lutter contre la grande pauvreté. C’est aussi l’occasion pour que de nouvelles personnes rejoignent ce courant du refus de la misère.