Je me suis complètement libérée du poids du regard porté sur moi et sur les miens

Interview de Patricia Chvedco, militante du groupe ATD Quart Monde de la Louvière en Belgique dans le journal "Quoi de neuf".

Patricia a participé au Programme Quart Monde - Partenaire. Depuis, elle a repris ses études et obtenu en juin son graduat en Secrétariat de direction et son graduat en Secrétariat médical.

Article posté le 2 janvier 2014 Print Friendly

Je me suis complètement libérée du poids du regard porté sur moi et sur les miens

Quel lien existe-t-il entre votre participation au programme Quart Monde - Partenaire et votre envie de commencer une formation qualifiante ?

Pour moi, le programme Quart Monde - Partenaire a été un véritable moteur de changement. Il m’a permis de comprendre plusieurs choses et m’a offert les outils pour aller de l’avant.

Tout d’abord, cette démarche du Croisement des Pratiques m’a permis de découvrir mon identité de Militante. Je me suis complètement libérée du poids du regard porté sur moi et sur les miens. Contrairement à ce que l’école m’a laissé croire depuis mon enfance, le programme m’a fait entrevoir que, non seulement, nous détenons un savoir et que notre avis peut influencer les professionnels, mais aussi, que nous sommes capables d’être dans une position de réussite et non d’échec constant.

De par l’expérience que nous avons partagée ensemble, j’ai appris à faire corps avec d’autres militants. Pour la première fois, j’ai connu ce sentiment d’appartenance au Peuple du Quart Monde. Depuis cette prise de conscience, mes propos et mes actes sont guidés par l’emploi de « Nous » à la place de « Je ». C’est une fierté et une force de tous les jours.

Le programme nous a placés dans une relation d’égal à égal avec les professionnels. Cette confrontation avec des personnes d’un autre milieu que le mien, m’a peu à peu enlevé toute crainte d’aller vers les autres quels qu’ils soient. Quand vous savez qui vous êtes et d’où vous venez, alors seulement, vous savez où vous voulez aller. Après Quart Monde - Partenaire, une des directions que j’ai voulu donner à ma vie, est de reprendre mes études là où elles se sont arrêtées il y a plus de trente ans. Je savais que j’étais prête et que plus personne ne pourrait me convaincre que je suis une « incapable ». J’ai donc pris la décision de terminer mon parcours scolaire.

Qu’est-ce qui fait que l’on tient dans une formation aussi longue ?

Pendant ma formation qui a duré plusieurs années, ce n’était pas facile tous les jours. Entre les exigences de l’école et les aléas de la vie, il a fallu gérer. J’ai tenu le coup grâce à divers éléments.

Tout d’abord, il faut que la démarche soit acceptée par l’entourage : enfants, amis... Tandis que plusieurs membres du Mouvement m’ont apporté un soutien précieux, mon sentiment d’appartenance au Peuple du Quart Monde a été un facteur déterminant. Je n’ai pas suivi cette formation pour moi seule, mais, pour tous les miens. Au nom de mon Milieu, je ne me suis pas donné le droit de baisser les bras.

Par rapport aux exigences de ma formation, j’ai mis en pratique de nombreux outils acquis pendant le programme Quart Monde - Partenaire et l’Université Populaire Quart Monde.

Pour exemples, je citerais : ne pas avoir honte de qui on est ; savoir trouver sa place ; savoir qui on a en face de soi ; avoir une rigueur (préparer, organiser et vérifier son travail) ; utiliser les bons mots ; être précis(e) ; argumenter ; négocier ; structurer sa pensée ; nuancer un avis en tenant compte de la logique de l’autre ; analyser et synthétiser un texte ; exercer son esprit critique ; respecter les silences de l’autre et ne pas parler à sa place ; contrôler ses émotions… Le programme Quart Monde - Partenaire offre encore d’autres outils. En ce qui me concerne, ceux cités ci-dessus sont ceux que j’emploie le plus couramment.

J’espère que cette petite victoire sur la vie donnera de l’espoir à beaucoup d’entre nous. Je partage cette réussite avec vous tous car, sans tout ce que le Mouvement m’a apporté, je n’y serais pas arrivée. Vous avez été ma force pendant toutes ces années. Merci à Tous.

Propos recueillis par Frédéric Subbiotto

Consulter cet article et le journal "Quoi de neuf" en intégralité :

PDF - 427.3 ko
Quoi de Neuf - n°46