Groupe thématique ’Travail, chômage, sécurité sociale’

Article posté le février 2005 Print Friendly

Il y a dix ans que le " Rapport Général sur la Pauvreté " a été publié. Dans son introduction au chapitre " Travail et Protection Sociale ", ce rapport attirait l’attention sur le fait que la citoyenneté se fonde notamment sur " le droit à l’exercice du travail " et que l’exclusion et la pauvreté d’une part des citoyens constitue " une remise en cause du projet démocratique ".

Au cours des dernières années, les pouvoirs publics ont surtout mis l’accent sur l’insertion professionnelle, qui fut considérée comme " le " moyen de sauver les personnes de la pauvreté et de la mise à l’écart de la vie sociale et économique. Cette tendance est renforcée encore par les lignes directrices européennes pour l’emploi. Mais le lien entre emploi et bien-être est-il si direct pour toutes les personnes, et les nombreuses mesures , parfois très positives, qui ont été prises, ont-elles bénéficié à toutes les catégories de sans-emplois ? Le nombre de pauvres a-t-il diminué et ceux-ci ont-ils le sentiment de mieux participer à la vie de la cité ?

Un groupe thématique " Travail, Chômage et Sécurité Sociale " constitué au sein d’ATD Quart Monde a étudié la question du point de vue des personnes très démunies. Ce groupe composé de gens d’horizons très divers (militants ayant l’expérience de la pauvreté, chercheurs dans le domaine de l’emploi, personnes issues du monde de l’entreprise,..) a développé une réflexion à partir d’une série d’expériences vécues.

Son rapport intitulé " Le Travail et le droit de participer " est consacré d’une part au lien entre droit au travail et droit à la participation, d’autre part au soutien et à l’accompagnement dont les personnes les plus en difficultés ont besoin pour cheminer vers un emploi ou une activité utile et reconnue.