Vie familiale : Droit de l’enfant et de sa famille à l’aide et à la protection de l’état - Droit de faire valoir leur point de vue

Article posté le 13 juin 2008 Print Friendly

Grande Pauvreté et droits de l’Enfant
Les enfants pauvres et leurs familles, des droits fondamentaux en friche…
7. Vie familiale : Droit de l’enfant et de sa famille à l’aide et à la protection de l’état - Droit de faire valoir leur point de vue

Auteur : Dominique Viséee – Leporcq

Date : 2008

Collection : Connaissance et engagement

Résumé :

En grande pauvreté, l’ensemble des droits fondamentaux est compromis. Le droit à la vie familiale est un droit humain essentiel. Pourtant, la vie et les relations familiales des plus pauvres sont parfois rendues impossibles.
La Convention Internationale des Droits de l’Enfant mentionne explicitement le droit de l’enfant et de sa famille à l’aide et à la protection de l’état, en cas de nécessité. Elle leur garantit aussi le droit de faire valoir leur point de vue. si les textes légaux respectent et promeuvent ces droits, il reste de très nombreuses lacunes dans leur mise en œuvre par les différentes institutions. Ces familles ne reçoivent pas les soutiens dont elles auraient besoin, que ce soit pour vivre ensemble dans des conditions dignes, pour maintenir des liens ou faire valoir leur point de vue. La situation et les besoins des enfants et des familles très pauvres, l’efficacité des projets entrepris, sont globalement mal connus.
Cette analyse s’inscrit dans une série dont elle n’est qu’un élément.