Développement durable et lutte contre la pauvreté (3)

Développement durable : comment y participer ?

Université populaire Quart Monde de novembre 2013
Article posté le 5 décembre 2012 Print Friendly

Développement durable et lutte contre la pauvreté (3)

Présentation du sujet

En septembre, nous avons pris le temps de réfléchir au sens du développement durable. Les rencontres du mois d’octobre ont pu permettre de se renseigner, voir ce qui existait ailleurs. Ces initiatives sont-elles accessibles pour tous ?

Dans les préparations reçues, nous avons vu que certains expliquaient être déjà actifs dans actions qui vont dans le sens du développement durable. Nous vous proposons de voir ensemble ce que nous pouvons apporter pour qu’il y ait un développement durable qui n’oublie personne, pour que des personnes vivant dans des situations de pauvreté puissent y trouver leur place.

Points forts

Le développement durable, comment y participer ?

C’est nombreux que nous nous sommes rassemblés pour continuer notre réflexion autour du développement durable. Comment pouvions-nous y participer ?

Premier groupe autour du logement : Avec Marc Otjacques, et Delphine Noelle de LST, nous avons réfléchi autour du logement durable. Un logement durable c’est un logement qui nous permet d’accéder à une formation, un travail, accueillir sa famille, ses enfants, c’est un lieu qui nous permet aussi de créer des liens avec nos voisins. Il faut qu’on continue à se battre, et surtout à rester ensemble pour faire valoir nos droits.

Groupe autour des SEL (Services d’Echanges Locaux) : Nous avons essayé de comprendre comment fonctionne un Sel et ce qu’il permet, avec Caroline Decock, membre d’un Sel. Nous avons vu que les membres d’un Sel organisaient des échanges de services et de savoirs entre eux, sans utiliser de l’argent. Chacun propose les choses qu’il sait faire et peut faire appel aux compétences des autres. Ce système repose sur la confiance :
Confiance en soi, pour proposer un service qu’on peut rendre
Confiance en l’autre qui vient chez nous.
Ce n’est pas toujours évident, il faut peut-être que quelqu’un accompagne pour faire les premiers pas, mais c’est un bon moyen pour créer des liens, des relations dans un quartier, pour se sentir utile et valorisé.

Actions communautaires : A travers l’exemple de la Poudrière, nous avons réfléchi au sens et à l’importance du vivre ensemble. Nous nous sommes aussi posé la question de la vie communautaire comme à la Poudrière ? Quel sens pour chacun d’entre nous de vivre ne communauté ? Mettre tout en commun ?