Comment les plus pauvres sont-ils considérés dans la société ?

Université Populaire Quart Monde - février 2010

Article posté le 1er février 2010 Print Friendly

Comment les plus pauvres sont-ils considérés dans la société ?

Présentation du thème.

Souvent les personnes qui vivent de grandes difficultés ne sont pas bien considérées. Un regard négatif est posé sur elles. Sans comprendre ce qu’elles vivent, on les juge : « On nous montre du doigt », « On nous parle mal », « On ne nous écoute pas ». C’est une réalité que beaucoup connaissent. Cela commence parfois dès l’enfance, à l’école.

Mais il y a aussi parfois des moments où cela se passe bien, des moments où des personnes très pauvres sont respectées. C’est important de voir les moments où cela se passe bien. Cela donne des forces d’être respecté, d’être reconnu.

Points forts

Nous avons travaillé en trois groupes :

  1. Comment les plus pauvres sont considérés dans la presse, les journaux ?
  2. Comment les plus pauvres sont considérés dans le quartier ?
  3. Comment les plus pauvres sont considérés dans les services et administrations ?

Voici quelques idées exprimées :
- Les journaux parlent souvent du « quart monde » de manière négative (« Encore un drame du quart monde »). Les journalistes ne montrent souvent que ce qu’ils veulent. Mais nous avons aussi de bonnes expériences quand les médias montrent la vraie réalité des choses et le combat des gens.
- Le regard qui juge, fait très mal. Les personnes qui n’ont jamais été respectées pensent qu’elles ne valent rien. Quand on a des occasions de se connaitre (comme dans une maison de quartier ou lors des fêtes), cela diminue les préjugés. On découvre les qualités des personnes.
- Des services manquent d’humanité dans leur relation aux personnes plus pauvres. Celles-ci se sentent rabaissées et ont peur. Leur parole n’a souvent pas beaucoup de poids. Etre accompagné dans ses démarches, être sûr de soi, oser regarder les personnes dans les yeux, font qu’on est mieux considéré.

Quand on est soutenu par des personnes qui nous respectent, qui nous prennent pour des personnes à part entière, qui nous écoutent, on se sent considéré. On peut mieux se battre pour soi, se battre avec les autres, se battre pour les autres.