Cohabitation, quelles conséquences ?

Université Populaire Quart Monde - janvier 2011

Article posté le 31 janvier 2011 Print Friendly

Cohabitation, quelles conséquences ?

Présentation du sujet

Il arrive parfois que des personnes cohabitent avec d’autres personnes. Cela n’est pas sans conséquences au niveau du calcul des revenus et des indemnités. Souvent les sommes perçues diminuent dans les cas de cohabitation forcée. Quand les revenus baissent trop, certains n’ont pas d’autre choix que de retourner vivre chez des parents. Lorsque des couples veulent se séparer, le manque d’argent empêche parfois que chacun puisse avoir un nouvel appartement. Certains couples sont alors obligés de rester vivre ensemble.

D’autres personnes voudraient faire le choix de vivre ensemble mais ne le font pas pour ne pas voir leurs revenus diminuer et mettre en péril leur équilibre financier.

Comment permettre que tout le monde aujourd’hui puisse choisir librement avec quelles personnes il souhaite vivre et habiter ? Comment agir pour qu’avoir des faibles revenus ne prive personne de cette liberté ?

Points forts

Nous avons abordé le mois dernier un thème cher à beaucoup d’entre vous. Les témoignages ont été très riches et précis sur cette réalité qu’est la cohabitation. Le fait d’habiter seul ou à plusieurs a d’importantes conséquences sur la vie des personnes au niveau légal. Cela influe sur le revenu, sur la liberté des gens, sur la vie de famille, sur le moral et sur encore beaucoup d’autres aspects.

Plusieurs propositions ont été faites pour que cette situation change : supprimer le statut de cohabitant, individualiser les droits, construire davantage de logements sociaux, ne pas diminuer de manière automatique les revenus, consulter les personnes afin de juger la situation de façon plus humaine, ne pas augmenter les loyers dès qu’on soupçonne qu’il y a quelqu’un de plus dans le logement, ne pas supprimer les pensions (quitte à payer d’avantage de contributions si on a plus de revenus) et enfin soutenir la solidarité.