Bien manger, est-ce accessible à tous (suite) ?

Lettre de l’Université populaire Quart Monde de février 2015

Article posté le 4 mars 2015 Print Friendly

Bien manger, est-ce accessible à tous (suite) ?

Extrait de la lettre de l’Université populaire Quart Monde destinée aux participants de l’Université populaire pour préparer la rencontre au sein des groupes.

L’Université populaire est un lieu de construction de pensée et de parole, à la fois individuelles et collectives. Les personnes vivant dans la grande pauvreté y prennent la parole sur des thèmes de société. Cet endroit rassemble des personnes de tous milieux et permet de croiser les expériences de chacun pour changer notre regard sur les personnes en situation de pauvreté.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Université populaire ou si vous voulez rejoindre un groupe de préparation, vous pouvez contacter l’équipe d’animation par téléphone 02/650.08.73 ou par e-mail Elsa Dauchet

Présentation du thème

Nous continuons à aborder le thème de l’alimentation. Pour approfondir ce thème, nous proposons d’aller plus loin dans la réflexion et de prendre le temps de réfléchir sur ce qui aide ou n’aide pas pour avoir accès à la nourriture et si possible à pouvoir bien manger.

Points forts

Lors de notre Université populaire, nous avons vu que manger est un droit. Nous avons pu échanger avec notre invité, Olivier de Schutter, juriste qui a été rapporteur spécial auprès des Nations Unies, sur le droit à l’alimentation.

Nous avons réfléchi aux initiatives qui peuvent nous permettre de vraiment être indépendants et exercer ce droit. Avoir un travail et avoir un salaire qui nous permet de vivre dignement, comme ça on peut choisir ce qu’on mange et bien manger.

Par exemple, participer à un potager collectif nous permet de manger des fruits et légumes frais, mais en plus on y rencontre des gens, ont peut partager des connaissances, on s’y sent bien. Nous avons aussi fait des ateliers du goût, bien-être, recettes, théâtre, quel bonheur de partager toutes ces belles choses, et on s’est bien amusés.