Agir Tous pour la Dignité…

Editorial de ’Partenaire’ n° 64, septembre / octobre 2009

Article posté le 12 octobre 2009 Print Friendly

Agir Tous pour la Dignité…

ATD Quart Monde... le nom de notre mouvement nous est familier. Mais ces trois lettres ATD, que signifient-elles fondamentalement ?

Avec les familles du Camp de sans-logis de Noisy-le-Grand, Joseph Wresinski vivait l’intolérable lié à la grande misère. Que pouvait-il faire : se révolter ou couler avec la population ? De cette interrogation naissait l’idée de créer une association [1]. C’était en 1957. Il fallait se mettre ensemble pour donner corps à tous les gestes que posaient les familles du camp afin de résister à la misère quotidienne. Il fallait une association pour avoir les moyens de faire changer les choses.

C’est avec les hommes et les femmes du Camp qu’est fondée la première association qui portait le nom de « Groupe d’action et de culture européenne ». Mais les autorités refusent son agrément parce que certains membres du bureau avaient fait de la prison, certains avaient perdu leur droit de vote. Joseph Wresinski se tourna alors vers un ami protestant pour fonder une nouvelle association. Cet ami voulait qu’elle s’appelle « Aide à Toute Détresse ». Cette proposition fut acceptée par les familles du Camp et le nom de l’association est resté.

Plus tard, le mot « Quart Monde » s’est ajouté. Mot qui a peut-être aujourd‘hui, dans le langage courant, perdu son sens originel, fort ; mot désignant un peuple qui s’est forgé une identité collective dans le refus de la grande pauvreté. Peuple de ceux qui vivent dans la grande pauvreté, et qui inclut aussi ceux qui rejoignent ce combat contre la misère et pour la dignité de chacun.

Aujourd’hui, le mouvement ATD Quart Monde est présent sur cinq continents. La signification historique des trois lettres ATD rend mal compte de ses fondements et objectifs. Le mouvement en Grande-Bretagne leur a donné le sens de « All Together for Dignity ». Le dernier Conseil d’Administration du mouvement international a entériné cette évolution et, en français, nous donnons comme sens à ces trois lettres : « Agir Tous pour la Dignité ».

Régis De Muylder

[1Voir le récit qu’en fait Joseph Wresinski dans « Les Pauvres sont l’Eglise » (pp 151-154)