Accès de tous aux droits fondamentaux.

Thématique d’action 3.
Article posté le 29 mai 2007 Print Friendly

La bataille des Marolles – œuvre de Jean Buelens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’article 23 de la Constitution belge s’énonce comme suit :
Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.
A cette fin, la loi, le décret ou la règle visée à l’article 134 garantissent, en tenant compte des obligations correspondantes, les droits économiques, sociaux, culturels et déterminent les conditions de leur exercice.
Ces droits comprennent notamment :

le droit au travail et au libre choix d’une activité professionnelle dans le cadre d’une politique générale de l’emploi, visant entre autres à assurer un niveau d’emploi aussi stable et élevé que possible, le droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d’information et de négociation collective ;
le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l’aide sociale, médicale et juridique ;
le droit à un logement décent ;
le droit à la protection d’un environnement sain ;
le droit à l’épanouissement culturel et social.

Pour ceux qui vivent dans la grande pauvreté, la plupart de ces droits restent souvent lettre morte. Mais ce ne sont pas seulement les différents droits qui sont en cause. Il convient en outre de tenir compte de tout ce qu’une personne vivant dans la pauvreté doit faire pour obtenir un droit. Le parcours qui conduit à l’obtention d’un droit est souvent complexe – et il n’aboutit pas toujours à l’obtention de ce droit, bien au contraire. Le chapitre consacré à la mise en œuvre des droits dans le Rapport de la recherche-action-formation « Une autre approche des indicateurs de pauvreté » [1] a bien mis cette réalité en évidence.

Réfléchir avec les personnes vivant dans la pauvreté aux conditions qui permettraient que les droits deviennent réalité pour elles, évaluer avec elles les mesures prises et développer, avec elles et d’autres acteurs de la société, une analyse critique prenant en compte les différents points de vue permettrait de progresser vers plus de démocratie, de justice et de solidarité.

La problématique du logement est un problème de société particulièrement aigu qui ne concerne pas uniquement les plus démunis, mais ceux-ci sont le plus durement touchés. Entrera aussi dans le cadre de ce thème, la réalité vécue par les personnes (et familles) qui sont sans domicile.

Dans la réflexion sur la santé et l’accès aux soins, il s’agit de voir comment des mesures prisons sont vécues par les plus pauvres et d’évaluer si elles constituent effectivement une avancée en matière d’accès aux soins pour les plus démunis.
Mais la santé ne se limite pas à l’accès aux soins. Quand on vit dans la pauvreté, de nombreux facteurs déterminent le fait d’être en plus ou moins bonne (ou mauvaise) santé.

Le droit à la culture est plus large que l’accès à la culture ; la question est aussi, y compris pour des personnes très pauvres, de pouvoir être acteurs de culture.

La question du travail et de l’emploi est évidemment un thème important : non seulement celle de l’accès à l’emploi, mais des conditions pour que le travail soit réellement moteur de promotion sociale, familiale, culturelle, économique.

Objectifs

Favoriser l’expression et l’analyse des personnes vivant dans la pauvreté sur l’accès aux droits fondamentaux.
Rendre leur participation possible et active à des réunions de travail avec des responsables dans les différents domaines touchant aux droits fondamentaux
Favoriser le dialogue avec d’autres acteurs de la société.
Mieux discerner en quoi la grande pauvreté peut être un obstacle à l’exercice des droits fondamentaux.
Sensibiliser les citoyens et l’opinion public au lien existant entre grande pauvreté et droits fondamentaux.

Comment agir ? Outils d’action

- Université Populaire Quart Monde
- Mise en œuvre de dialogues et groupes thématiques
- Formations et co-formations

[1Centre pour l’Egalité des Chances et la lutte contre le racisme-Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale.- « Une autre approche des indicateurs de pauvreté » , Bruxelles, 2004.