Une nouvelle équipe nationale

À partir du 15 décembre, une nouvelle équipe nationale composée de 5 personnes a pris ses fonctions. Découvrez plus sur ses membres et son mandat.
Article posté le 18 mars 2016 Print Friendly

Une nouvelle équipe nationale

Régulièrement, le mouvement ATD Quart Monde entre dans une phase de renouvellement permettant la nomination d’une nouvelle équipe nationale. Cette équipe porte la responsabilité de l’animation, de l’unité et de l’avancée du mouvement à travers tout le pays en dialogue avec l’ensemble des membres.

En 2010, l’animation du mouvement en Belgique a été confiée à Herman Van Breen, Gilles Michaux et Yvette De Vuyst, soutenus par Cécile Van de Putte et Thibault Dauchet. Cette équipe a cherché à soutenir l’engagement de chacun et a bâti avec
tous les membres une programmation commune qui a permis des avancées comme le renouvellement de l’Université populaire, la création du groupe école et bien d’autres encore.

La fin du mandat de cette équipe approchant, un groupe de travail d’une dizaine de personnes a été constitué. Pendant plusieurs mois, ce groupe, appelé groupe de dialogue, a travaillé à la définition du mandat et à la nomination d’une nouvelle équipe, en lien avec l’ensemble des membres dans le pays et la délégation générale du mouvement international.

Cette manière de procéder est au coeur de ce que le mouvement ATD Quart Monde cherche à vivre au niveau de sa gouvernance. Parmi les points importants dégagés pour l’avenir : faire connaître publiquement le message du mouvement et permettre
à de nouvelles personnes de s’y engager.

À partir du 15 décembre, c’est une nouvelle équipe nationale composée de 5 personnes qui a pris ses fonctions.


Georges DE KERCHOVE : Dès les années 1970, Georges s’est engagé en tant qu’allié avec le mouvement ATD Quart Monde naissant en Belgique. Avocat reconnu, il a fondé la maison Droit Quart Monde, et a entraîné de nombreux juristes dans le combat pour faire reconnaître les plus pauvres comme défenseurs de droits de l’homme. Longtemps animateur du Comité Droits de l’homme de la gare centrale, il est actuellement président du Mouvement en Belgique.

Carine BAIWIR : Militante belge habitant à Liège. Depuis une dizaine d’années, Carine est membre du groupe de dialogue permanent « Agora » évaluant l’application du décret de l’aide à la jeunesse de la communauté française à partir du point de vue des familles les plus pauvres. Depuis 5 ans, elle est engagée auprès des familles avec l’équipe de Verviers dont elle continuera à faire partie.

Marijke DECUYPERE : Volontaire permanente belge. Tout d’abord alliée à Bruges, Marijke a rejoint en 1995 le volontariat et effectué des missions au Guatemala, en France et aux Pays-Bas. Depuis son retour en Belgique en 2007, Marijke est engagée auprès de familles à Renaix. Depuis un an, elle fait partie de l’équipe d’animation de l’Université Populaire Quart Monde en Flandre. Elle continuera cette responsabilité.

Thibault DAUCHET : Volontaire permanent d’origine française. Thibault a été engagé avec des familles sans logement accueillies dans le centre de promotion familiale de Noisy-le-Grand (région parisienne). Il vivait avec elles dans la cité de Noisy et animait les actions menées avec les adolescents. Arrivé en Belgique en 2010, il a travaillé avec l’équipe nationale précédente.

Brendan COYNE : Volontaire permanent d’origine britannique. Brendan a été engagé avec des jeunes en Grande Bretagne. Il a été impliqué dans l’organisation des colloques mondiaux « La misère est violence – rompre le silence – cherche la paix » avant de rejoindre l’équipe chargée des relations avec les Instances Internationales (Unesco, ONU, etc.). Arrivé en 2014 en Belgique, Brendan a porté la responsabilité de la communication.