17•10•18 : Rendre visible la pauvrophobie à Bruxelles

Ce 17 octobre, nous marcherons. A travers Bruxelles. Pour rendre visible l’invisible. Pour rendre visible la pauvrophobie. Un mot pour nommer le rejet du pauvre ainsi que la peur, voire la haine, que la pauvreté inspire. Ce rejet s’incarne de multiples façons, au travers de clichés et de lieux communs répandus dans le public, mais s’exerce aussi très directement par le biais de politiques mises en place au niveau fédéral, régional mais aussi au niveau local.

Cette année nous rendrons visible ce que l’on appelle la pauvrophobie.

La pauvrophobie, est un terme qu’ATD Quart Monde souhaite inscrire dans le vocabulaire social et politique pour nommer le rejet du pauvre ainsi que la peur, voire la haine, que la pauvreté inspire. C’est une notion dont s’est également emparé le Forum Bruxelles contre les inégalités pour lancer la campagne de sensibilisation multimédia – pauvrophobie.be – dès le mois de septembre.

Ce rejet ou cette peur des pauvres s’incarne de multiples façons, notamment au travers de clichés et de lieux communs répandus dans le public, mais s’exerce aussi très directement par le biais de politiques mises en place au niveau fédéral, régional mais aussi au niveau local.

Le 17 octobre 2018, les élections communales seront passées de quelques heures seulement et nous en profiterons pour appeler les partis qui négocient les prochaines majorités à nous rejoindre dans l’une des 19 communes éphémères disséminées sur le parcours de la marche.

Ces « maisons communes temporaires » seront nichées dans des associations sociales ou des lieux culturels mais seront aussi abritées, à l’extérieur, sous des tonnelles, des tentes, voire des minibus. Elles seront réparties sur un parcours en boucle de douze kilomètres, essentiellement situé sur le territoire de Bruxelles-Ville, que chacun pourra emprunter à sa guise entre 11 et 17 heures.

Cette journée sera l’occasion, pour les élus, de rencontrer dans leur « maison » des citoyens engagés vivant de grande difficulté ou non et des membres d’associations de services sociaux qui auront dressé, commune par commune, le tableau des mesures politiques problématiques et créatrices de pauvrophobie, mais aussi des décisions positives qui prennent en compte la situation des personnes vivant la pauvreté.

Cette journée bruxelloise est co-organisée par ATD Quart Monde, Brussel Platform Armoede, la Fédération des Services Sociaux, le Forum Bruxelles contre les inégalités et un vaste réseau d’associations présentes à Bruxelles, en lien et en coordination avec les autres initiatives prises dans le pays.

Le 17 octobre ne peut pas être que ce jour dans l’année où l’on se préoccupe un peu des précarités et des pauvretés qui gagnent. Il est important que le 17 octobre 2018 soit la date où nous nous rassemblions pour faire converger nos expériences, nos analyses, nos combats.

Infos pratiques :

Retrouvez le parcours de la marche en suivant ce lien : https://1710.be/infos-pratiques/
Plus d’informations sur le site officiel de la mobilisation : https://1710.be/